lundi 16 juillet 2018

T 51 fine art models for sale

L'origine des couleurs des équipes nationales de course automobile viendrait des équipes disputant la Coupe automobile Gordon Bennett, qui se déroula pendant la période 1900-1905.

En 1899, James Gordon Bennett junior, le richissime propriétaire du New York Herald, propose aux Automobile-Clubs d’organiser un Prix international avec des équipes nationales. La France est, à l’époque, le premier constructeur automobile du monde, aussi c'est l'Automobile Club de France qui élabore le réglement, celui-ci précise notamment que l'épreuve annuelle sera organisée par le pays vainqueur de l'édition précédente. C'est la nationalité du constructeur automobile qui compte, pas celle du pilote. En quelques années, la Coupe Gordon Bennett devient un événement de portée mondiale.

En 1902, l'Irlandais Selwyn Francis Edge au volant de sa Napier de 40 ch, remporte la Coupe pour la Grande-Bretagne avec un temps de 11 heures et 2 minutes.


En 1903, la coupe est organisée en Irlande autour de la ville d'Athy dans le comté de Kildare, au sud-ouest de Dublin. À cette occasion, et en l'honneur de l'Irlande, l'équipe britannique peignit ses voitures en "vert britanique" (British racing green), parfois traduit abusivement comme "vert anglais".

Chaque pays devait arborer sur ses véhicules une couleur afin que les spectateurs reconnaissent la nationalité de celui-ci : bleu pour la France, blanc pour l’Allemagne, rouge pour les Etats-Unis, vert pour l’Angleterre et noir pour l’Italie. (l'Autriche, probablement jaune). Je croyais pour ma part que l'Italie était rouge, il faut vérifier ! C'est ça : les couleurs deviennent définitives pendant les années 1920 et 1930 quand le bleu Bugatti et le rouge Alfa Romeo s'imposent dans de nombreuses courses.

L'Italie utilise le rouge, la Belgique le jaune, les Etats Unis le blanc avec des rayures longitudinales bleues ou rouges. En 1934, Mercedes ponce jusqu'à la tole nue ses voitures W25 de leur peinture blanche pour pouvoir atteindre le poids autorisé. Ainsi naissent « les flèches d'argent ». Les Allemands utilisent donc le blanc ou le gris argent.

c'est donc à cette époque que nous devenons

 "les bleus"

C'est Ed, diminutif d'Edward G. (son nom commence par Golden... c'est vrai) qui me sait amateur, et me contacte depuis les States pour me tenter avec ses photos d'une maquette for sale : la maison fine art models vend des maquettes d'exception, et non des modèles féminins comme parfois on pourrait le croire ! 

Le site internet existe toujours, même si de nombreuses fabrications ont stoppé depuis longtemps, cause départ à la retraite du modéliste ...vichyssois ! C'est le cas de cette rareté. Je vous ai montré quelques merveilles autrefois, mais pas de T51, ce qui est l'occasion de réparer cette omission (1).

La voiture est toujours au catalogue, même épuisée, avec son prix d'origine, voyez que cela ne s'adresse qu'à des amateurs fortunés, ayant fait fortune dans l'immobilier ou mieux dans la vente d'actions ou autre opération (d'optimisation) financière :








Alors, intéressé (e) ?

avec le risque du transport ?



(1) PS : voilà qui complète mon billet du 18 août 2016 :

http://babone5go2.blogspot.com/2016/08/bugatti-18-for-sale-8-et-fin.html

dernière minute : Edward says : "The seller is asking $7500 US for it plus cost to transport"


    Je vous le disais : le problème, c'est le transport !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire