dimanche 22 juillet 2018

Jules César en 3D

Vous savez comme j’adore la 3D : on prend des photos, de nombreuses photos pour identifier toutes les faces possibles. On les confie à un logiciel 3D, qui va créer un buste 3D, en relief, visible sous tous les angles. Si l’on dispose de suffisamment de données de base, on peut restituer un visage disparu.

C’est ainsi que l’archéologue Tom Buijtendorp et l’anthropologiste Maja d’Hollosy ont travaillé à partir de deux bustes en marbre sculpté représentant le célèbre empereur romain.

Le produit de leur travail, un buste en 3D plus vrai que nature, mélange d’argile et de silicone, a été dévoilé le 22 juin au musée national des Antiquités de Leyde ( Pays-Bas).

Au même moment, sort le bouquin de Tom, César aux Pays-Bas







Là où nous sommes concernés, c’est qu’ils sont partis en réalité de deux bustes : le « portrait de Tusculum », est la propriété d’un musée de Turin (Italie). Il s’agirait du seul buste réalisé du vivant de Jules César. L’autre, le buste de Jules César (vieux) sorti du Rhône à Arles par Luc Long en 2007. Les deux scientifiques se sont également appuyés sur des pièces de monnaies de l’époque, frappées du visage de l’empereur.

Ce travail minutieux pourrait permettre d’en apprendre un peu plus sur la vie du général romain, qui étendit les frontières de l’empire jusqu’à la Gaule. Sur le buste en trois dimensions, on remarque la proéminence du crâne de Jules César – une déformation qui pourrait être due à une naissance difficile.


C’est la théorie que défend Tom Buijtendorp : -« Ce n’est pas le genre de détail que les sculpteurs inventent. Et puis les portraits réalistes étaient à la mode », a commenté l’archéologue. Les visiteurs ont jusqu’à la fin de l’été pour venir découvrir le visage de Jules César au musée de Leyde.

Les chercheurs ont volontairement cherché à imprimer une expression neutre sur le visage du conquérant de la Gaule. -"Je ne voulais pas qu'il ait l'air heureux et sympathique, c'est un général qui a laissé derrière lui beaucoup de cadavres", a souligné Maja d'Hollosy.

"Bourgeois de Rome, cachez vos femmes, nous ramenons le séducteur chauve", aimaient à clamer les légionnaires de César à chaque retour de campagne tant la réputation de séducteur du dictateur romain était célèbre. Des conquêtes amoureuses qui ont toujours servi ses intérêts politiques par ailleurs.


… je réfléchis, Jules César, je veux bien, mais encore ?

Si à partir de quelques statues on peut reconstituer un personnage en 3D, ce serait moi, j’entreprendrais une autre réalisation : je ne sais pas, disons Vénus, Diane, Aphrodite, une déesse  (du sexe féminin), allons-y ?

Avec les nouvelles technologies nous allons pouvoir réinventer

Pygmalion (et Galatée)

sauf si pour rester sérieux on créait César et Cléopâtre ?

C’est sans doute par eux qu’il faudrait poursuivre ?



jusqu'à maintenant, les reconstitutions n'étaient pas très sérieuses

Achetez le bouquin de Tom :



plus difficile de trouver des photos de Maja d'Hollosys

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire