mardi 4 mai 2021

Un festival de Thaïs !


la nervure qui manque aux ailes postérieures dévoile le corps

J'appartiens à un groupe d'amateurs de papillons sur facebook : tous ont l'immense qualité d'être de bons (et bonnes) observateurs (trices) ; de savoir trouver puis observer les papillons ; et mieux encore, de les photographier en partageant leurs vues : cela permet aux séniors confinés chez eux, hors du climat méditerranéen qui m'intéresse aujourd'hui, d'admirer des merveilles !

Parmi les Papilionidae qui vivent chez nous (leur particularité est d'oublier la nervure aux ailes postérieures qui cachent le corps au repos, ailes repliées) existent deux Thaïs, vous devinez que l'origine de ce nom est mythologique. Il en existe deux vivant dans cette partie de la France en bas à droite où tous les Français voudraient vivre, disons que cela commence aux bords du Rhône en Camargue, pour culminer dans le Var en remontant la basse vallée de la Durance.

Malgré la densité de la population ; l'urbanisation intense ; les feux de forêts et autres dépôts d'ordures diverses, existent encore des biotopes, tout petits parfois, où la plante magique est là : l'aristoloche. La condition préalable à l'existence d'un biotope, qui peut être masqué aux regards par des cannes de Provence barrant tout passage (justement, c'est ce qui préserve l'endroit) est l'existence des plantes magiques : aristolochia rotunda, et pistolochia.

Je ne vais pas vous abreuver de latin, peu importe, voici les deux dans l'ordre :

la Diane, tant pis mais l'origine mythologique est toujours prégnante





comme cela, on est certain qu'il y a au moins une femelle sur les deux !

oui les amoureux de la Nature adorent photographier les accouplements !

une femelle pond sur l'aristoloche justement !

et puis la Proserpine, moi je dis rumina




encore l'aristoloche, mais ce n'est pas la même !



il existe des variantes et des variants :

tarragonaise

catalonica


PS : vous saurez tout sur les Thaïs :

      ...dont la célèbre (et peu connue) "pirouette de Thaïs" !



           j'ai vu les plus beaux honoratii disparus du monde !


       .....dont les spécimens uniques du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris !



merci à tous les membres du groupe facebook :

Papillons de France (et d'ailleurs)

toutes les photos qui précèdent sont d'eux !


prions que la région PACA et les Basses Alpes continuent d'abriter longtemps

 les deux Thaïs de France !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire