vendredi 25 octobre 2019

Rennes vingt ans après !



Indispensable de se rendre à la capitale : pas de dentiste sur la côte ! Elle se soigne à Rennes, chez la même dentiste depuis des années. Retour sur le passé, dès l'arrivée on atterrit pile dans notre quartier, adresse : 1, rue de Monfort : la porte est ouverte, montée de l'escalier en chêne, préservé pendant le terrible incendie de 1720, vitraux vus du patio intérieur, balcon. Je sonne pour photographier les vitraux dans le bon sens, éclairant le couloir de l'entrée mais personne ne répond. Eglise Saint-Sauveur, avec le tableau de l'incendie, éteint par l'intercession de la Vierge Marie... et par une grosse pluie, mettant terme à une sécheresse tout à fait inhabituelle ... déjà ! 















Ce quartier nous est familier et les souvenirs reviennent en masse, y compris ces jolis vitraux art-déco






Belle Chambre de Commerce, avec les grandes figures tenant en main un navire ; une rame.








Il est midi, j'emmène mon monde au King-Kebab rue Vasselot, je tiens mes engagements ! -"Dinde et veau" m'assure le beau-cuistot-barbu derrière le comptoir. Les frites sont délicieuses, les sauces rouge et blanche mélangées piquent la gorge, refroidie par une canette de bière (il n'y a pas de pression à ce niveau de restauration). Je me sens confirmé citoyen du monde : breton+oriental assumé.











il faut bien reprendre la voiture, la route est longue jusqu'à la mer








Retour à la maison, au pays des choux, je me souviens encore : une poignée de nitrate par chou (au singulier) les Assemblées générales de producteurs ici même, dans l'auberge à gauche après le passage à niveau, avec Alexis Gourvenec irrité, vilipendant le Ministre de l'Agriculture...et moi le défendant, à mon corps défendant...ambiance guerrière... et repas de choux !


Nous passons devant Pierre & Paul qui ont magnifiquement rénové leur longère


ouf ! des champs... de choux !


sous ce beau soleil,  volent les piérides



nous aurons bénéficié d'un soleil

extraordinaire !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire