dimanche 30 janvier 2022

Les papillons de Pierre Varin (39)






J'ai affiché le numéro 39 des "papillons dans la peinture" : 

je progresse lentement, mais sûrement ! 

Pierre Amédée Varin, né à Châlons-sur-Marne le 21 septembre 1818 et mort à Crouttes (Aisne) le 25 octobre 1883, est un graveur français, membre d'une longue lignée de graveurs.

comment dit-on ?

anthropomorphisme !

L'anthropomorphisme consiste à attribuer aux animaux des réactions et des sentiments propres à l'espèce humaine. Par exemple, certains croient que leur chat agit par vengeance ou encore, qu'il ressent de la culpabilité s'il se fait prendre ou gronder après avoir fait quelque chose d'interdit. Notre graveur Varin élargit le thème au monde végétal : il grave ainsi "les bourgeois de Paris" ; Monsieur Cucurbitus ; la "grande asperge" !


comme quoi les enfants viennent sous les choux

et il n'hésite pas, évidemment j'adore, à humaniser les papillons

fleur de vanille, entourée de papillons avec leurs noms réels ! 


Il faut dire qu'à l'époque, les sciences naturelles battent leur plein : on l'ignore encore, mais c'est le summum de ce que l'on appelle aujourd'hui l'écologie, et la biodiversité ! Les Yannick Jadot de l'époque (je n'arrive pas à identifier sa formation initiale, sait-il ce qu'est le "cycle du carbone" ?) sont de vrais scientifiques :  Léon Curmer, qui a édité tant de livres ; ou Jussieu qui a donné son nom à la Faculté du même nom ! Carl Linné enfin, sont des noms qui parlent aux gens cultivés, pour illustrer les merveilles de la Création, et mettre en lumière les trois règnes : animal ; végétal...et minéral...mais aujourd'hui, il y en a sept... les règnes du vivant !

de tels bouquins façonnent la vocation d'un lecteur de dix ans !

Dans sa jeunesse, Amédée Varin se rend à Paris où il fréquente les ateliers de gravure de Charles Geoffroy et d'Émile Rouargue dans la rue de l'École-de-Médecine. Il entame sa carrière en gravant des dessins de mode et des images religieuses. Après avoir préparé pour Grandville les gravures des Fleurs animées, il illustre pour Eugène Nus et Antoine Méray « les Drôleries végétales », ou « L'Empire des légumes » et « Les Papillons, métamorphoses terrestres des peuples de l'air » Ses premières planches importantes sont "Le Repas interrompu", d'après Édouard Girardet, et deux études de chevaux intitulées "Paix et Guerre", d'après Alfred de Dreux.

je trouve tout cela sur Gallica

 

nous sommes donc en 1880

je trouve le bouquin entier à vendre, une reliure admirable et attirante, qui a séduit un acheteur pour un prix ma foi assez soutenu

et je réalise qu’en me rendant à la BnF "en distanciel", et en feuilletant Gallica, je puis « voir » les gravures de l’intérieur ; lire le texte ; le reproduire pour vous le montrer !



Je ne vous dis pas les textes, développés à partir de titres pour nous totalement surannés :
les images suffisent, et je feuillette (des heures durant) les pages une par une pour tomber sur les gravures




le premier titre est "la Dame aux papillons"





 tout cela est fantasmagorique, mais basé sur les papillons réels

(figurent leurs noms) 

le second titre : félonie du Grand paon de nuit !


et voilà qu'il se bat en duel !




le fantasme féminin ... exotique ? "la belle Espagnole" !


l'histoire se passe en Avignon, deux mecs draguent la belle espagnole, et, humour, ce sont deux "porte-queues", nos frangins Machaon et Podalirius





les titres défilent, je ne vais pas tous vous les montrer de peur de vous lasser

"les ailes coupées" ! 

c'est l'histoire de Roméo et Juliette, un peu revisitée




surprise : Juliette, c'est la "zygène du Languedoc"

qu'aujourd'hui nous appelons occitanica ! 


"Sautiller et danser était leur plus attrayante occupation"

comme Boris Johnson à Londres en plein confinement !


le papillon de droite est l'aurore, avec une jupe de paon du jour


les répliques sont très poétiques :


on part en voyage à cheval en Patagonie



et puis, voici le bal des vanesses : 

déjà, la Chine fascine :




en bas l'écaille hebe magnifique


Christiane Taubira devrait lire ce bouquin

l'amour pour tous est déjà bien présent, avant même qu'arrive Courbet !


"et chez les hommes, toutes les histoires 

commencent et finissent par le mariage"




une fois encore, voilà un billet de plus sur

les papillons dans la peinture

ce serait donc le numéro 39 ?


et la mythologie est très présente : je vous précise que Cypris est l'ancien nom d'e Vénus, car née à Cypre


devant Cypris, c'est naturellement adonis


je ne résiste pas à vous montrer un vrai Morpho cypris

une femelle très spéciale dite cyanite


les papillons d'aujourd'hui deviennent rares

mais ceux de Pierre Varin restent éternels !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire