mardi 18 janvier 2022

Facellia Junior for sale





D'habitude, ce sont nos amis Anglais qui fabriquent des voitures qu'ils appellent "kid cars" : elles sont échelle moitié, certaines à pédales, mais les plus chics fonctionnent avec des moteurs thermiques ou électriques !

Comme toujours, c'est une question de savoir-faire, et le savoir-faire a un coût !






En France, ces fabrications sont très rares, d'où la nouvelle que constitue le projet de Paulo Antunes, carrossier à Roanne, spécialisé dans la restauration des vraies Facel Vega : il a décidé de sortir quelques réductions de la Facellia, destinée aux Juniors,  eux-mêmes descendants des Premiers de Cordée, enrichis bien légitimement par les gains accumulés après deux ans de covid, facilités par la montée (légitime) des cours de bourse.






dans les années 60, notre génération achetait cette voiture au 1/43ème


les grands personnages achetaient la vraie





et désormais, la gamme s'élargit aux petits :






franchement, le résultat est impressionnant

on a envie

(pour moins de 10.000€)

sauf si on attend la prochaine création

ce sera une Rolls Royce !

destinée à nos amis Anglais



 Pour approfondir :

Facel Vega a disparu en 1964. Lancée dix ans plus tôt, la marque fondée par Jean Daninos produisit moins de 3000 voitures. Notamment victimes de leur manque de fiabilité, ces sublimes limousines ont marqué durablement les esprits des passionnés… à l’instar de Paulo Antunes. Spécialisé dans la restauration de véhicules du patrimoine automobile français, le quinquagénaire, installé à Roanne, s’est mis en tête d’en confectionner des reproductions à l’échelle 1/3 (1,74 mètre de longueur pour 116 kilos) à l’usage des jeunes générations (à partir de 6 ans).

 


Développé en partenariat avec le studio Styleya, le design de la Facellia Junior reflète au plus près celui du modèle original. Fabriqué et assemblé à la main durant cinquante heures, ce petit bijou d’artisanat repose sur un châssis tubulaire, s’offre un système de freinage hydraulique à disque tout en se prévalant d’un excellent confort de suspension grâce à ses amortisseurs avant et central arrière. La Facellia Junior est même peinte aux couleurs du nuancier Facel Vega de l’époque. En phase avec son temps, elle est mue par un moteur électrique de 1.000 watts, file à 30 km/h maxi et dispose de deux heures d’autonomie. Son créateur espère en vendre une vingtaine d’exemplaires par an si son tarif (9500 €), justifié eu égard au travail accompli, ne fait pas fuir les plus fidèles admirateurs de la marque. 

Après Facel Vega, Paulo Antunes va s’attaquer à un autre monument de l’histoire automobile, Rolls-Royce, dont il va réaliser les versions Junior de la Silver Cloud et de la Corniche. © BERNARD CANONNE

et s'il me créait une Citroën ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire