jeudi 13 janvier 2022

Briscadieu, cent ans de peinture bordelaise

 


Une fois encore et toujours, le Patrimoine passe par les maisons d'enchères ! Des tableaux encore et toujours, des maitres encore et toujours, et encore la Beauté dont on ne se lasse jamais ! 


anonyme, chargement des barriques à gauche

 Albert Greig, le port

il fallait bien que le Vin (de Bordeaux) triomphe !




les prix sont souvent modestes, mais là :



en effet, c'est le même (grand) tableau que l'(immense) fresque de la Bourse du Travail :

un endroit étonnant !









maintenant que nous avons "libéré les ouvriers et éclairé leur intelligence",

profitons de la beauté de l'Aquitaine

Eugène Pascau le peintre Bayonnais (1875-1944) Gave au pays basque

Albert Greig (1913-1997) paysage à Montagne-st-Emilion

Rogagneau, maison basque

Rogagneau, le pont romain

L.A Cabié, le parc bordelais

AR Allard, paysage à Blanquefort 

comme toujours, je préfère l'eau, et l'océan

François-Max Bugnicourt (1868-1936) le courant d'Huchet

Edmond Fontan (1854-1929) corniche St Jean de Luz

C Bonnet Biarritz le port des pêcheurs

Bertrand Piechaud (1941_  ) Garonne au matin

Jean Gérard Carrère (Talence 1922-2015) vue du bassin d'Arcachon

Ladislas Deutsch (1906-1988) Bassin d'Arcachon

Edmond Boissonnet (1906-1995) la jetée d'Arcachon

le meilleur pour moi : Georges de Sonneville (1889-1978)

quai Ste Croix Bordeaux
vous vous rendez compte ? une toile estimée 1000€ se vend 5445€, combien aujourd'hui sept ans après ?



je vous ai déjà montré au musée Basque de Bayonne, la confluence Adour-Nive




Bordeaux le port

St Jean de Luz


et puis la forêt landaise

Maurice Larue (1861-1935) feuilles d'automne

toujours lui : dunes devant un étang

Jean-Roger Sourgen (1883-1978) Etang landais


Jean-Roger Sourgen (1883-1978) Etang landais

vous vous rendez compte ?

vous possédez votre maison Basque

elle est ornée de toutes ces toiles

vous ne sortez plus jamais

vous nagez dans la Beauté de 

votre intérieur décoré

François Maurice Rogagneau (1883-1973) Ramuntcho

toujours Rogagneau, la Gracieuse me fait penser à notre tante Jacqueline

Guillaume Alaux (1856-1912) Allégorie de la Garonne


belle Ecole de peintres :

je dédie ce billet à René

quel bonheur, vivre à Bordeaux !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire