mardi 2 octobre 2018

Premier jour d'évasion (fiscale)


 








J’ai réussi ma première évasion...fiscale ! Je vous explique : je réussis à faire mes déplacements locaux, quelques aller-retour à Toulouse par exemple, et fais qu’il me reste 75 Km d’autonomie : passée la frontière, l’essence n’est plus qu’à 1,359€/l. Je vous ai déjà fait part de ma stupéfaction, de voir l’Espagne tolérer que ses propres taxes sur l’essence soient inférieures à celles prélevées par notre Président-en-marche, lui qui donne des leçons à tous ses collègues d’Europe, mais je n’y peux rien, je n’ai qu’à acheter mon essence au-delà de la frontière, bref ! Mon réservoir est à nouveau plein. J’ai ainsi réalisé une économie fiscale de 7,5€ ! Je ne suis pas un trader, loin de là, mais un sénior-macronisé doit faire feu de tout bonus là où il peut !

je vous ai déjà fait observer que photographier dans un tunnel était interdit en conduisant

On s’arrête à el Pont de Suert, notre halte habituelle, on a nos rites. Chez Lavaix-cafeteria- restaurant, la tortilla toute jaune sort du four toute chaude, avec ses tartines de pulpe de tomate huilée, quel réconfort ! On reprend la route, comme espéré, les vendeurs sont bien là : des champignons partout.


Jamais vu des girolles pareilles, toute jaunes, toute fermes. 18€ le Kg, j’en prends 500 grammes. A la cuisson, elles ne se réduiront pas du tout, rentabilité assurée, croquant et goût au rendez-vous, magnifique ! Déjà, j’ai réinvesti mon gain précédent : 9-7,5=perte de 1,5 Euros ! Un Français où qu’il soit ne peut que se trouver en déficit ! Mais ça vaut le coup puisque chacun va manger une omelette aux girolles croquantes rentable : je me rattrape !






La senora me tente avec ses cèpes : jamais vu des pareils, que des bouchons de champagne comme on nomme les individus de couleur brune-tranchée, denses, quand on les mange crus, fermes sous la dent, des merveilles. Le prix est à l’avenant : 38€ le Kg ! Pas possible : il doit y avoir des taxes cachées dedans ? J’hésite. Je fais peser des jumeaux, bien sympathiques : un Kg les deux, non, ce n’est pas possible ! Pour ne pas passer pour un chien de Français auprès de la Belle, je transige pour un exemplaire qui fait pile dix Euros ! Je craque ! Total investi 20€, à déduire les 7,5, j’ai payé 12,5 Euros une poche de champignons merveilleux, on en fera deux omelettes (je ne compte pas le prix des œufs).

C’est comme cela qu’en passant la frontière à ¾ d’heure de chez soi, on peut retrouver un monde décalé plein d'avantages : l’essence est moins chère. Le soleil est radieux. La mer est à 26°, 11° de moins que la température exigée par la réglementation sanitaire pour garantir une survie corporelle à 37°. Les cèpes sont fermes. La vue sur la mer fait distinguer Tarragone tout au loin. Faustina médite tout en bas au bord de sa piscine privée.(1)

Voilà pourquoi les séniors malins vivent au Portugal :

l’évasion fiscale rend heureux !






sans doute une prochaine foix, on cuisinera 

un délice de soupions ?


(1) Faustina médite devant le coucher du soleil
tout en bas à droite

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire