samedi 18 décembre 2021

Docteur ès luminescence


Vous vous souvenez de Thomas ? La dernière fois, c'était à vrai dire il y a un bout de temps ... il flirtait avec le ciel en planeur, la tête dans les nuages !(1) Il a fait du chemin depuis : diplôme d’Ingénieur de l’INSA-Toulouse en poche, il n’avait pas envie de se lancer de suite ni chez Airbus, ni dans l’Aérospatiale ! Ni de rester dans la Ville Rose... incroyable, non ? Pourtant, il avait un sacré Parrain ! (2) prêt à l'emmener jusqu'au cercle Polaire ! Non, il avait envie de poursuivre ses études, de creuser les mystères de la science, de chercher, oui, chercheur, ça lui plaisait ! Assez vite il s’est retrouvé, on devine pourquoi, dans la silicone valley française, la valley c’est entre Drac et Isère. A Grenoble, enfin tout près, adresse confidentielle.... Thomas a été recruté depuis trois ans chez ST micro-électronique. S c'est Société Générale de Semi-conducteurs. T c'est Thomson. L'entreprise est Franco-Italienne avec siège en Suisse, mais a aussi une implantation dans la Grenoble-valley, et s’intéresse à des trucs vraiment pointus, aux conducteurs, aux puces, enfin tout ce qui fait défaut aujourd’hui pour construire des automates, des voitures, des smartphones, de l’intelligence artificielle. Oui, il y a des stades ultérieurs après le Master, c’est le Doctorat, qui vous fait Docteur : on peut l’être en médecine, en pharmacie, et dans des tas d’autres domaines, comme le Silicium ...il suffit pour cela de soutenir une thèse…. de Doctorat.

Il y a une contrainte dans notre cas : l’entreprise en question n’a absolument pas envie que de gentils concurrents asiatiques (ce n’est qu’un exemple) viennent piquer gratos les résultats pour se les approprier, et nous renvoyer (très cher) les produits, ainsi mis au point. Car on peut encore affiner les  cristaux de silicium qui sont ici utilisés, (les silicium wafer) pour en dégager les ultimes impuretés, on dit : "contaminations métalliques dommageables" forcément difficiles non seulement à traquer, mais ensuite à évacuer : si on laisse une ligne de produits se fabriquer et que l'on ne détecte les contaminations qu'à la sortie, voilà deux mois de fabrications à jeter : l'enjeu industriel est énorme.

Le résumé de la thèse est donc un peu codé, pour que le lecteur lambda ne comprenne pas grand-chose, surtout que dans notre cas on utilise la langue française, donc remarque Amal Chabli quelques Anglicismes, pardon, excuses acceptées avec le sourire  :

je cite le résumé :

« Les capteurs d’image CMOS sont des dispositifs microélectroniques qui présentent des enjeux importants concernant la passivation de leurs interfaces et la présence de contaminations métalliques. Ces deux aspects sont des sources de défectivité qui peuvent significativement impacter leur fonctionnement. Il est alors important de les contrôler régulièrement au cours du processus de fabrication afin de détecter leur dégradation". Mais comment les repérer à temps ?

Je parie que déjà, vous butez sur ce sigle CMOS ! Un capteur est en fait un composant électronique photosensible. Le terme photosensible illustre un élément qui réagit à la lumière. Le capteur joue un rôle important puisqu'il permet d'obtenir une image numérique en convertissant un rayonnement électromagnétique en un signal électrique analogique. Il ne se choisit pas au hasard : de sa taille dépendent de nombreux paramètres qui influencent la qualité des photos obtenues.

Or, il se trouve que les capteurs se divisent en deux familles : les CCD et les CMOS.

je vous laisse lire :

Il se trouve par ailleurs que "la photoluminescence est une technique de caractérisation, introduite récemment dans l’industrie microélectronique en tant que système de mesure qualitatif, permettant d’imager les fluctuations de la durée de vie et de la longueur de diffusion des porteurs de charges dans le silicium. Les travaux de thèse ont consisté dans un premier temps à vérifier la sensibilité de cette technique à la présence de contamination métallique et à la passivation des interfaces. Enfin, des applications davantage orientées vers l’industrie ont montré un potentiel certain qui pourra, dans le futur, permettre à cette technique de caractérisation, d’évoluer vers un contrôle des dispositifs en ligne de production ».

Autrefois, la famille était invitée à la Sorbonne, les étudiants en rhétorique portaient blazer et cravate, habillés comme pour aller (autrefois) à la messe du dimanche. Le Jury faisait de même, et la solennité des lieux et de l’assistance était telle que le candidat forcément anxieux vivait le moment le plus important de sa vie, après sa naissance bien entendu, mais avant la cérémonie de mariage.

Aujourd’hui on peut suivre en vidéo la soutenance, on dit depuis le covid : "en distanciel". Nous avons donc sagement consulté nos écrans, cumulant les ondes magnétiques pour franchir l'espace matériel de précisément 630 Km et envoyer de bonnes influences à notre thésard, bien au chaud, et vu l'heure, soit quatorze heures, l'estomac heureusement comblé par le boudin blanc du vendredi, jour du Seigneur, arrosé d'un Pomerol certes un peu anticipé... mais tellement légitime vu les réussites antérieures de notre héros !

la soutenance aura duré 45mn chrono ; les questions au moins deux heures et demie

la délibération à peine vingt minutes, le Jury unanime ...


il y a du beau monde salle René Char, le poète-résistant (1907-1988), auteur de cette célèbre phrase :

« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque »

voici le Jury

Jean-Marie Bluet est un expert du domaine

pareil pour Hervé Rinnert

pareil pour Dujardin Christophe


pareil pour Bremond Georges

pareil pour Amal Chabli, en visio depuis son domicile, particulièrement élogieuse et amicale


elle n'a l'air de rien, mais dispose pour doubler de 300CV, ainsi (semble-t-il) que d'une intelligence artificielle qui râle quand on dépasse 200Km/H

Par ailleurs, ST microélectronique avait fretté la Tesla blanche de fonction de l'Entreprise pour faire la route jusqu'à Lyon, afin d'accompagner le soutenant, avec Duru Romain, le Patron, et Le Cunff Delphine, elle-même Docteure. Voici un morceau de la page Wiki de ST.


A l'écran, nous ne voyions pas le Jury, et à peine Thomas, masqué par la protection obligatoire à l'intérieur de la salle






le silicium revient tout le temps dans les préoccupations de tous ces experts



On peut fonder de grands espoirs sur Grenoble







j'ai voulu vous faire patienter un peu, comme nous, le temps de souffler après ces trois heures trente !

---o---

ça y est : le Jury a délibéré, le Président donne au micro un verdict rapide, ponctué de ses observations que je note mot à mot, vous pensez !

-un compte rendu, écrit et oral, clair et pédagogique
-robuste
-des résultats défendus avec des arguments de fonds
-des questions, et les réponses fournies, convaincantes

-"Thomas N. je vous remets le diplôme de Docteur de l'Université de Lyon"

après Michel, Docteur en Histoire moderne

la famille a un Docteur (en physique des matériaux ?)

dont le patron de ST micro électronique dit :

-"vous devenez notre référence en luminescence"

je me demande s'il ne l'a pas tutoyé, jusqu'à ce je comprenne qu'au niveau docteur...
 tout le monde se tutoie chez ST ?

photo de l'écran final : à gauche Mme Amal Chabli en visio ; à droite Thomas tient son diplôme de Docteur


 PS (1) :

 https://babone5go2.blogspot.com/2015/06/premier-vol.html

https://babone5go2.blogspot.com/2015/09/ca-plane-pour-t.html

           on voulait initier la "Garonne Valley" :

https://babone5go2.blogspot.com/2015/10/en-lair-au-dessus-de-st-go.html

PS (2) : quel parrain !

http://babone5go2.blogspot.com/2018/11/insa-51eme-promo-remise-des-diplomes.html


quand le 20 décembre, dans deux jours, 

je vous emmènerai à Barcelone "voir la Lumière"

anima libertas

vous comprendrez ce qui m'amuse et me passionne avec 

la luminescence !

la Lumière des Connaissances

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire