lundi 6 décembre 2021

L'Aphrodite d'Hamilton chez Sotheby's


c'est une sculpture en marbre, taille super-mannequin de 1,87m, 

une merveille

je sais, il va falloir vendre l'appartement (traversant) parisien ! 

mais c'est une extraordinaire histoire, l'Histoire des Hamilton, on y voit Napoléon

son service à thé aujourd'hui au Louvre ...

... l'Ecosse, et le souvenir de Nous, les Normands, et de notre devise :

Honny soit qui mal y pense !

quand je pense que les Anglais parlaient Français ...

... et qu'aujourd'hui, notre Président hésite à faire plier Boris Johnson :

je souhaite l'encourager avec cette histoire d'Aphrodite, qui va être vendue à Londres

le 8 décembre ... après-demain !


je vais vous le faire (si je puis dire), en cinq épisodes


1- D'abord, il y a les Hamilton, noble famille écossaise, et leur Hamilton Palace : je survole, et m'arrête sur le dixième Duc, Alexandre le bien-nommé, Grand master of the freemasons in Scotland, et contemporain  admirateur de Napoléon 




tel un pharaon, il se fait construire ce mausolée, rempli d'allusions ésotériques




Vous avez compris, dans ce raccourci, son TOC pour les oeuvres d'art, et sa passion compulsive pour les collections antiques. Je vous ai donné un aperçu de la même passion qui animait les Personnalités de premier plan à l'époque avec la Cerès de Wentworth woodhouse :


il y a bien d'autres Ducs, je vous cite William à cause du titre qui résume sa vie :


2- Et Napoléon ? Je reviens un instant au 10ème Duc Alexandre : aimait-il Napoléon pour embêter les Anglais ? Tout cela le rend à la fois fou et sympathique ! 

un tableau unique et très coûteux car de Jacques Louis David






3- Hamilton Palace

Inutile de dire que les Hamilton avaient créé un Palais, je parle à l'imparfait car il a aujourd'hui été petit à petit vidé par des ventes successives, et démoli faute d'entretien






comme dans tout Palais qui se respecte, il y avait a "long gallery"

4- Qui dit Palais dit collections, trésors, de décoration, d'architecture, de peintures



je vous parle souvent d'art religieux, voilà la décoration d'un dôme


une Assomption de la Vierge par Francesc Botticini


Daniel dans la fosse aux lions de Rubens


j'ai mis du temps à y venir...!

... il y avait des statues antiques !

notamment ces quatre là :


nous nous rapprochons du sujet : notre Aphrodite provient du Hamilton Palace !

5- et Aphrodite ? Voici le commentaire de Sotheby's :

Cette sculpture de la déesse de l’amour, avec ses 187 cm de haut, remonte au Ier ou au IIème siècle après Jésus-Christ. Douglas Hamilton, le 8ème duc de Hamilton, l’a achetée au peintre néoclassique et marchand d’art écossais, Gavin Hamilton, à Rome en 1776. Il l’a ensuite amené avec lui en Écosse, où elle est restée au palais de Hamilton jusqu’en 1919. Cette statue d’Aphrodite est l’une des plus belles sculptures antiques ayant jamais résidé dans le pays britannique, selon Sotheby’s. 

"On dit que le duc de Hamilton est tombé amoureux d’Aphrodite dès qu’il l’a vue pour la première fois, il y a près de 250 ans. Je suis également tombé sous son charme dès que j’ai posé les yeux sur elle, frappé par son subtil mélange de beauté terrestre et de splendeur divine", a déclaré Florent Heintz, chef du département des sculptures et œuvres d’art anciennes de Sotheby’s.

Seules deux autres statues aussi importantes d’Aphrodite ont été apportées au Royaume-Uni : la Vénus Barberini, vendue pour 7,9 millions de livres (environ 9,4 millions d’euros) à Londres en 2002, et la Vénus de Townley, qui se trouve actuellement au British Museum. L’Aphrodite de Hamilton passera sous le marteau le 7 décembre lors d’une vente dédiée dans la capitale anglaise. Elle est estimée entre 2 et 3 millions de livres (entre 2,4 à 3,6 millions d’euros). 

Les enchères pourraient toutefois grimper étant donné la rareté de ce genre de sculpture d’Aphrodite sur le marché. C’est la seule statue complète de la divinité, représentée nue, à être mise aux enchères depuis deux décennies. 

Avant de passer sous le marteau, l’Aphrodite de Hamilton sera exposée dans les galeries londoniennes de Sotheby’s du 3 au 7 décembre.


Je vous laisse sur la même faim que moi : qui est le sculpteur ? vient-elle de Grèce ? d'Italie ? Sans doute ai-je mal lu, la transformation du Normand en Anglais me pose parfois des contraintes, l'origine véritable a du m'échapper, il est inhabituel que Sotheby's n'anticipe pas ce genre de questions, dois-je prendre contact ? Vous devinez qu'il m'est difficile d'enchérir, le prix évidemment, le rapatriement, et puis une fois livré (par colissimo), où mettre une telle statue ?

ah oui, que je vous la montre ... enfin...



il lui reste une petite cicatrice au cou


c'est sans le pied qu'elle ne fait que 187cm


je la retourne

oui, elle a un chignon grec

oui elle a les fossettes où il faut

il n'y a qu'un lot, le lot 70, à Londres le 7 décembre 

veille de la fête de l'Immaculée Conception

je vos préviens : inauguration de la tore de la Madre de Dios à Barcelone



je ne puis être à Londres 

mais je puis être au téléphone ? ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire