jeudi 23 décembre 2021

Une ferme pour 172 français


Mon ancien Ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie me manque : on le voit peu à la télévision, l'Agriculture Française, qui pourtant nous nourrit, entretient nos paysages, nous offre cidre ; bière et vins et nourrit une partie de l'Europe est bien discrète, alors que l'enjeu d'alimenter la Planète est toujours plus déterminant ! Pendant ce temps, notre Jean-Luc Mélenchon dine sur la chaine parlementaire, et veut créer un Ministre de la Production alimentaire, visant ainsi à privilégier la deuxième partie des attributions actuelles, l'Alimentation, pour lui pas assez visible ! 

Je reviens une seconde sur Julien-Ministre : je comprends son parcours, qui est le même que le mien... avec ... la différence des années, et le succès qui est le sien : courtisan du Roi Soleil, ça c'est Mathieu Sapin qui le prétend dans la "Comédie Française", sa BD sur notre Monarque (1)


Dans ces conditions, l'analyse de l'état des lieux pourrait être passionnant ! Non ! Il est peu lisible, peu commenté, et passe loin loin derrière les commentaires permanents sur la pandémie et l'obligation toujours en débat de vacciner tout le monde ! La vaccination des animaux n'est heureusement pas contestée, et celle obligatoire des enfants non plus, avec la différence qu'à leur âge ils ne sauraient la contester, ce qui explique qu'ils n'aient pas le choix, alors que les adultes, eux, ont l'autorisation démocratique de pouvoir proférer des contre-vérités pour les 10% subsistant d'antivaccs ! 

Je vous livre ainsi quelques graphiques, je le fais par reconnaissance d'un secteur qui a occupé ma vie professionnelle, mais avec une frustration réelle, tant l'absence de débat sur qui nous sommes et où nous allons vraiment me parait dommageable !

Ah oui, la com du Ministre est passée par un tweet


et les 26 pages du dossier de presse


il suffit de feuilleter par ordre chronologique

mais s'il y avait une seule notion à retenir, ce serait mon titre :

une ferme pour 172 français

comparé à 1970 : 1,587 millions de fermes pour 52 millions d'habitants

une ferme pour 33 Français ! 

Beaucoup de constats tiennent dans cette page 8 : quand je pense que j'ai vécu à Montauban la colonne de gauche, c'était 1970 ,justement, le nombre d'agriculteurs a fondu comme neige au soleil, il n'en reste plus que 390.000 aujourd'hui ; 20% des fermes disparues en 10 ans, pourtant la surface totale cultivée s'est grosso modo maintenue à 26,7 millions d'hectares, malgré la disparition d'un département dit-on par an !

Vous savez la superficie de la France continentale ? 544000Km2

l'Agriculture c'est donc 54% du territoire national ! La Forêt 17 millions d'ha, soit 31%

total des deux 85% : les villes n'occupent pas tant d'espace que cela, puisque les territoires périphériques, ceux des fermes vertes, ceux des déserts sociaux, restent bien majoritaires !

alors, mécaniquement, les surfaces par exploitation (restée familiale) ont augmenté



les signes de qualité sont majoritaires





il faut dire que le niveau de qualification a totalement changé : 

nos agriculteurs sont désormais "en marche" : 

"entrepreneurs du vivant"

comme les Agro sont les Ingénieurs du vivant

avec un enseignement qualifiant, déconnecté de l'Education nationale,

qui aboutit à un projet d'installation mûri



voilà un modèle singulier, et voilà son avenir relancé, où est annoncée

une troisième révolution agricole. 

celle du carbone, et de la nutrition



ce n'est pas si facile à comprendre, il y a toujours dans la communication du Ministre

un côté langue-spécialisée, (je n'ose parler de langue-de-bois) peu ouverte aux consommateurs

pourtant ce sont tous les Français ?

J'ai connu la grande époque, où l'on disait que Nous étions les premiers exportateurs au monde

où existait d'ailleurs une "préférence communautaire"

plus rien de cette nature ! ! 

Comment avoir l'information ? Il faut aller sur Eurostat

première difficulté : on parle uniquement Anglais ! 


... seconde difficulté : il faut lire 234 pages !

il faut aller au numéro 142 pour voir ceci

donc l'Europe est donc exportatrice au total ! 

je patauge avec les outputs


je trouve la France page 186

désolé, tout est fait pour que l'on lise mal l'Anglais écrit tout petit :


je ne suis pas très avancé

et j'ai peur de vous avoir déçu !

heureusement de sympathiques jeunes des deux sexes préparent le remplacement


la campagne électorale va-t-elle nous éclairer sur l'avenir de 

nos agriculteurs ; nos agricultrices, nos paysages, leurs terres et leur matière organique
l'adéquation nourriture-santé
nos Industries agricoles et alimentaires
le sucre dans les produits transformés
.../...

...notre place en Europe

...notre place dans le monde ?

Jean-Luc Mélenchon disait à table dimanche

sur LCP

que vu ses revenus, il disposait d'une résidence secondaire

et qu'il y voyait ! toujours ? encore ?

des papillons

ouf...!

pour le remercier d'avoir parlé d'Agriculture et d'alimentation

je lui offre ce Vulcain

qui porte ostensiblement le chiffre 68, à moins que ce soit 689

mais j'ignore 

ce que ce chiffre signifie ! ! 




PS (1) : il faut lire la Comédie humaine-française de Mathieu Sapin :



le Roi Soleil contemporain peut-il vraiment s'intéresser 

au récit national agricole ?





je laisse à Jules Pecnard ses propos (qui m'ont bien amusé)

https://www.bfmtv.com/politique/le-roi-soleil-macron-croque-par-mathieu-sapin-dans-sa-nouvelle-bande-dessinee_AN-202010090002.html



PS (2) : les Rouennais aiment, comme moi, Napoléon !

le problème avec la démocratie, c'est quand il faut donner raison au peuple souverain

PS (3) : il préférait la forêt, il se retrouve IPEF, Ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, de facto Ministre de la Ville en 2018, puis, là où l'on sait aujourd'hui. Il est marié à Cécile Ophèle, également Agro de Agro-Paritech, maintenant que l'INA rue Claude Bernard a déménagé.


PS (3) : vous savez le chiffre qui m'impressionne le plus ?

Nous avons donc voté un budget 2022 en déficit de quelque chose comme 154 milliards

cela ne parle pas à grand monde

comparé au cumul de notre dette, maintenant supérieure au PIB

sauf, ce chiffre est un peu plus du double

de la valeur totale de l'Agriculture française = 74 milliards !

est-ce pour cette raison que le Ministre ne pavoise pas ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire