jeudi 14 janvier 2021

Artcurial vend "Tintin et le lotus bleu"


oui, cet après-midi !


sur les Champs... ou au téléphone en distanciel !

vous qui désirez investir vos profits liés au covid :

achetez la couverture originale du Lotus Bleu !

Elle est difficile à lire sur le pdf, je vous reproduis le début de la notice d'Artcurial : "Les dessins en couleurs directes sont extrêmement rares dans l’œuvre de Hergé. Il utilisa cette technique principalement pour les couvertures des cinq premières aventures de Tintin. La correspondance entre Hergé et le directeur adjoint des éditions Casterman, Charles Lesne, montre la volonté des deux hommes d’introduire de la couleur dans les albums et ce malgré des procédés techniques encore onéreux à l’époque. Hergé relève ce nouveau défi et réalise ce projet de couverture très travaillé dominé par un magnifique dragon rouge. Si le projet de couverture semble avoir été reçu avec enthousiasme par l’éditeur adjoint, il se révélera trop compliqué et coûteux à reproduire en couleurs. La version finale montre une simplification des éléments décoratifs et du fond.

"L’image est d'abord imprimée sur papier, puis collée sur la couverture donnant ainsi son nom à l’édition dite « petite image collée ». Le Lotus Bleu est le premier album à utiliser cette maquette qui servira jusqu'en 1941. Un compromis est trouvé pour ajouter, pour la première fois, de la couleur dans les pages intérieures. Hergé réalisera cinq grandes illustrations couleur, les hors-textes, qui seront insérés dans l’album. Pour la première fois un papier blanc de qualité supérieure est utilisé, faisant de cet album le premier à ne pas prendre un aspect plus terne avec le temps.

"En 1934, alors que Hergé s’attelait à son nouvel album, Le Lotus Bleu, on lui présenta un jeune diplômé des Beaux-Arts de Bruxelles : Tchang Tchong-Jen. Leur rencontre et leur collaboration auront une influence décisive non seulement sur le style de Hergé, qui devient plus fluide, mais également sur le contenu des albums. Une atmosphère historique proche du documentaire règne sur Le Lotus Bleu : les sinogrammes sont lisibles, l’atmosphère d’oppression palpable, réaliste et on y retrouve Tchang, seul personnage de Hergé inspiré de sa vie personnelle. Le Lotus Bleu est le premier album où Hergé prend conscience qu’il a une vraie responsabilité vis-à-vis des lecteurs.

"En 1981, Jean-Paul Casterman prête le dessin à la Maison Casterman pour réaliser une lithographie qui sera offerte par l’éditeur à l’occasion des retrouvailles de Hergé et de Tchang. Une cinquantaine d’exemplaires de cette lithographie sont alors cosignés par Tchang et Hergé. Tchang quitte la Belgique peu après avoir travaillé sur Le Lotus  Bleu. Il rentre en Chine en 1936 et ne pourra revenir à Bruxelles qu'en 1981.

"En 1988, ce dessin est exposé au Musée d’Ixelles dans le cadre de l'exposition Hergé dessinateur, 60 ans d’aventure de Tintin coproduite par la Fondation Hergé, Baran International Licensing et le salon international de la bande dessinée à Angoulême.

"L’album, paru en 1936, est édité en premier tirage à 6000 exemplaires vendus 20 Fr pièce par les éditions Casterman. C'est un tirage conséquent et un véritable pari sur l'avenir des Aventures de Tintin.

"Le Lotus Bleu est le deuxième album de Hergé publié par cette vénérable maison d’édition créée en 1776 à Tournai. La Maison Casterman reprend en 1934 la publication et distribution des albums précédemment édités par les éditions du Petit « Vingtième ».

"Le Lotus Bleu scelle leur deuxième collaboration et engage Hergé sur le chemin de la modernité. Tout au long de sa vie professionnelle Hergé gardera des relations empreintes de confiance avec la Maison Casterman. Il restera fidèle à l'éditeur jusqu'à son décès.

"Traduit en plus d’une centaine de langues, le petit reporter continue de fasciner les auteurs contemporains.

"Joost Swarte, graphiste et grand spécialiste de Hergé, dont il admire les albums, a pour Le Lotus Bleu une prédilection particulière : « Le Lotus Bleu est l’un de mes préférés. C’est formidable parce que c’est le premier livre qu’il a fait sur une autre culture pour lequel il a fait des recherches très sérieuses.

[...] C’était un très beau livre. [...] C’était à une époque, un moment du XXe  siècle où tout le monde ne pouvait pas aller au cinéma, parce que c’est assez coûteux. Hergé voulait faire une sorte de cinéma pour les enfants. » Interview pour The Comics Journal, 2012.

Le Lotus Bleu est largement considéré comme l’album de la maturité narrative et politique d’Hergé, pour lequel il se documente en véritable sociologue et journaliste. Cette évolution signe le tournant humaniste de la série Tintin tout comme le perfectionnement du caractère cinématographique de l’image et du récit. Hergé fait entrer sa série dans une autre dimension.

Le dessin que nous présentons est certainement la plus belle œuvre de Hergé encore en mains privées".

C’est un chef d’œuvre à juste titre".

c'est une aquarelle et gouache, format 34x34cm... c'est tout petit !

je précise que le chef d'oeuvre est estimé à 2,2 à 2,8 millions !

on n'en est pas à 600.000 près

mais les enchères pourraient encore monter ?

je vous tiendrai au courant dès que possible !


on peut aussi tenter d'acquérir l'album entier !

fonds noir ou rouge



PS (1) : mon Tchang à moi est à China town-Paris !

https://babone5go2.blogspot.com/2017/12/jai-retrouve-tchang-3.html

PS (2) : l'important, c'est le montant de l'enchère : on apprendra plus tard que le lot 18 s'est vendu 3,175 millions, j'ignore toujours si c'est avant les charges : autour de 750.000 €... quand-même !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire