vendredi 25 septembre 2020

Les fruits verts du yucca






La plage ici longe des falaises ocre-jaune, très friables, qui s’éboulent peu à peu, risquant de rattraper les maisons construites tout au bord. Je suis épaté de la quantité de plantes vertes, accoutumées à la sécheresse, qui poussent sans terre ni eau. En ce moment, les minuscules fleurs de saladelles courantes aux Saintes-Maries de la mer fleurissent en bleu, au milieu des plantes vertes, surmontées de petits pins rabougris avec leurs pignes vertes elles aussi.

On a tous eu des Yuccas dans un jardin, mais ici, dans cette chaleur, ils se plaisent manifestement. Le bouquet de feuilles acérées, (attention dès que l’on approche la main on se fait piquer), est juché sur le tas de feuilles mortes sur lequel il pousse. On reconnait la plante par ses quantités de fleurs blanches qui dépassent la boule des piquants verts. Mais une fois les fleurs fanées, arrive le fruit, je n’en avais jamais vu,  même ici après avoir inconsidérément cueilli les deux trouvés pendus à la perche finale remplaçant la fleur, des  espèces de cornichons lisses, des raies verticales alternant deux sortes de vert, impossible d’en trouver d’autres in situ !











Voici les deux  que j’ai trouvés, en coupant un en travers, les graines apparaissent, on peut les repiquer. Il parait que ces beaux fruits gonflés (on se demande une fois encore où a été prise l’eau nécessaire) sont comestibles : je viens de comprendre pourquoi ils sont si rares : les habitants ici sont très pauvres : ils abandonnent leurs villas aux riches touristes venus d’ailleurs, et eux, vivant dans leur garage, doivent se ruer sur les dernières ressources que leur offre la nature…

Les fruits verts du yucca

…il parait que le goût fait penser au réglisse

J’hésite à manger mes deux spécimens !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire