lundi 28 septembre 2020

La cuina de la Marga








Le restaurant Pau Casal est fermé ! La voiture pourtant était bien garée, il faut partir… à l’aventure. Parcourant lentement le bord de mer, les camions et voitures s’impatientant derrière, j’entrevois une impasse ; rue de Saragosse ! Il est écrit : la cuina de la Marga. Il est bien trop tôt, il faudra attendre treize heures, en sirotant une bière agrémentée de quelques olives salées. A notre arrivée, les serveuses déjeunent d’une paella, assez vite la Française du groupe nous identifie, nous conseillant d’attendre ce que nous faisons, mais nous racontant assez vite qu’elle vit ici depuis trente ans, parlant parfaitement le catalan. Marga c’est Marguerite, comme Duras, mais il existe des tas de Marguerite ; mais elle s’appelle Françoise. N’ayant pu l’autre jour manger des boquerones faute d’huile bouillante en septembre, je lui demande si elle peut m’en faire mais non, la seule idée de remplacement, seront des chipirons effectivement ils sont délicieux.









Comme ensuite on ne sait choisir entre le turbot ; et un loup conseillé par Françoise, on prend les deux pour se partager les merveilles. Les deux plats sont tout simplement somptueux, arêtes enlevées ; une couleur un peu brune ; de petites tranches d’ail cuit ; avec deux verres d’un délicieux vin blanc frais. Peu à peu les autochtones arrivent, et le service sera en pointe à 15 heures à l’heure où nous partirons.

Comme nous n’avons pu prendre la sole, il est indispensable de revenir

pour combler cette lacune.

un restaurant dont on voit les cuisinières est toujours rassurant

on dirait la Bretagne... avec la mare à 27°
Arrossos per emportar



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire