mercredi 29 avril 2020

Chiner confiné ?

Le plus étonnant dans le régime-confiné que nous impose cette pandémie, c'est qu'internet fonctionne comme avant... davantage nous explique-t-on à cause des apéros virtuels, du télé-travail, des conférences en visio... Certes les brocantes sont interdites ; les antiquaires fermés ; les enchères physiques stoppées ... mais les maisons de vente organisent des enchères virtuelles, oui, au lieu que seuls certains téléphonent à distance, tout le monde le fait, ou bien dépose une offre par email. Et puis triomphent leboncoin ; ebay et quelques autres comme wish. Et pour payer il y a paypal, la seule contrainte est de se faire livrer. Comme la Poste fonctionne à mi-temps, les délais sont un peu rallongés. Quant à ceux qui peuvent faire appel au rutilant-camion-bronze-d'UPS-au-chauffeur-ou-la-chauffeuse-connectés, alors là, aucun retard !


Un collectionneur ne s'arrête jamais, et depuis que j'ai réussi à trouver une lampe d'André Delatte à Nancy (1), j'en cherche une des frères Müller qui habitaient Lunéville. Je voudrais une lampe composée d'un socle éclairé, supportant un dôme éclairé lui aussi : deux éclairages au lieu d'un seul. Je vous ai déjà expliqué que ces modèles d'avant-guerre (produits dans les années 30) sont quasiment introuvables, l'une des deux parties étant souvent cassée, aucun intérêt quand on se fait prendre à acheter un montage, par exemple une vasque de plafond retournée, posée sur un pied métallique rechromé en Pologne ... ou tout montage d'un vase dont la partie inférieure est posée sur un socle métallique : jamais Mûller n'en a produit à l'origine me dira par la suite Richard F. !

Vente LIVE MOA mercredi 29 avril 2020 à 14h00  91100 Corbeil-Essonnes
: Maîtres CAMPER & DABERNAT Lots 144 et 146


voilà une vraie :

Voici ce qu'on appelle une "belle lampe Müller" par Finart chez Anticstore ; dimensions : hauteur 42cm, diamètre 45cm. Elle pèse 3 Kg, et vaut ...4500€, du moins c'est le prix que demande le vendeur.

Je fouille donc sur internet, et tombe sur cette rareté, numéro 4227 au catalogue de l'époque, quasi introuvable : pour comparer avec la précédente, les dimensions sont analogues : hauteur 41cm ; diamètre un peu moins : 35cm. Le poids ? 3,9 Kg ! Alors que la première est constituée à la base d'un vase boule décor "aux paons", le vase de la seconde est plus effilé, hauteur 25cm, et est orné d'un décor géométrique


Eclairage dessus et dessous : OK, référence au catalogue d'époque... et, comme si l'on chinait en face à face, on peut proposer une offre ! Différence énorme, le prix de départ est le quart de la lampe qui précède !



La hauteur est semblable : 41cm, mais le chapeau "ne fait que" 35cm de diamètre, c'est déjà une belle pièce !


les protubérances ont été polies à la roue





Mon histoire se passe un dimanche, normalement, personne ne travaille le dimanche ! Mais rien n'est normal en ce moment ! Je dépose une offre, et laisse un message téléphonique au vendeur. Il me rappelle ! un dimanche ! et accepte mon offre ! Nous bavardons un moment, il se nomme Richard F, un spécialiste des verres pressés, et de l'école de Nancy !

Voyez par exemple la cote : je suis cette lampe de Lorrain vendue en Belgique, par un spécialiste Hollandais qui parait collectionner les rares encore intactes. Il est donc précieux car il propose de très belles pièces :




lui aussi possède les catalogues d'époque



Mais il ne serait pas moral de mettre ce prix ...

... et encore moins dans cette lampe vendue aux States !




Vous connaissez la morale du vrai collectionneur ?


quand il achète un objet :
il le regrette parfois ...

... quand il ne l'achète pas ...
... il le regrette toujours !




PS (2) : depuis le temps que je cherche une lampe Müller !

https://babone5go2.blogspot.com/2017/10/antiquaires-toulouse.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire