dimanche 26 avril 2020

Les Pinson se dé-confinent !

C'est la surprise de ce confinement mondial : les animaux reprennent leurs marques, sangliers et renards visitent nos villes désertées, les dauphins retrouvent nos côtes, tranquilles de ne plus être dérangés. Nous sommes confinés à l'intérieur pendant 23 heures par jour, et voici notre dernière visite : des coups à la vitre ! Qui demande à nous voir ? En pleine "distanciation sociale", quel culot ... et quelle surprise ! 


Côté jardin, sur le rebord de la fenêtre un passereau frappe la vitre avec insistance (et avec le bec) ! Il veut entrer, s'inquiète que nous soyons cloîtrés... et que les mangeoires soient vides, depuis que le printemps est arrivé !




Il insiste, déconcerté du manque de réaction dedans. 


Bien entendu, nous nous sommes cachés, de peur de lui faire peur. Un peu plus tard, plus personne au carreau, nous regardons à travers la vitre vide. C'est une dame qui a toqué à l'huis, madame Pinson, il doit traîner quelque part un Monsieur Pinson, qui l'a envoyée en éclaireuse, voir ce qui se passait à l'intérieur ?




D'ailleurs le voici, à bonne distance de sa meuf, affairé à fouiner dans l'herbe les vers de terre attirés par l'humidité, et à mâchonner des tiges des pissenlits. Il fait semblant de rien, l'air décontracté, il l'a envoyée chercher un abri pour leur nid, mais fait le mec pas concerné.

Le pinson des arbres est un grand migrateur, il s'est arrêté chez nous, surpris de trouver la maison vide. Il vit 14 ans et, si Monsieur est comme souvent plus beau, Madame est comme souvent la plus curieuse ...

... et familière !








le ciste de Montpellier en fleurs

les jardins sont le refuge des oiseaux

... et des gens confinés !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire