lundi 17 juin 2019

Le cloitre de Bonnefont se mire dans l'eau !


On a tous été nourris des fastes de Versailles, avec de l’eau qui coule à torrents des fontaines dorées, alimentées par des kilomètres de conduites en plomb, ravitaillées par des lacs et des machines de Marly : le roi soleil a créé des miracles technologiques, dépassant les aqueducs et thermes romains !


Plus récemment, le maire de Bordeaux (prévoyant les canicules à venir, et conscient de la limite des piscines municipales pour brumiser nos contemporains), créait le miroir d’eau le plus grand du monde : il reflète la place de la Bourse ainsi que les quais de Bordeaux. En fonctionnement depuis 2006, il présente une superficie de 3.450 m² et un réservoir souterrain de 800 mètres cubes.

Créé par le fontainier Jean-Max Llorca, l'architecte Pierre Gangnet et l'urbaniste-paysagiste Michel Corajoud, le système permet de faire apparaître l'un après l'autre un effet miroir avec 2 cm d'eau sur une dalle en granit et un effet brouillard pouvant atteindre jusqu'à 2 mètres de hauteur. Il est aussi l'élément central des quais réaménagés par Michel Corajoud.


Nous au centre des Pyrénées centrales, nous aimons l’eau. L’eau vive des montagnes. L’eau pure. Notre Maire aime l’eau et a restauré les fontaines municipales taries. Il préside l’un des plus grands syndicats d’alimentation en eau potable de France, encouragé par la proximité de la Garonne qui nous arrose (de son eau propre) bien avant qu’elle atteigne Bordeaux (un peu ternie par les apports solides du parcours final).

Je vous ai raconté comment et par quelles péripéties post-révolutionnaires notre ancien Maire Déaddé avait acquis une partie du cloitre de l’abbaye de Bonnefont, dite l’abbaye aux trois cents colonnes.  (1) Un rêve… possible, programmé, financé et en cours d’exécution : conserver à leur place les trois côtés reconstitués, et faire qu’ils se reflètent dans un miroir d’eau. Certes pas aussi grand que Bordeaux… quoique ... ?

attendez : les travaux sont mis en oeuvre par l'équipe de maçons du Centre technique municipal : chapeau à eux !


J’ai visité pour vous le chantier ce matin 6 juin : le ferraillage de la dalle est impressionnant, et le chantier de reconstitution de la terre végétale qui va entourer de vert le noir mouillé du miroir l’est tout autant. Comme je tiens à garder un souvenir "d'avant", avant que l’ancien jardin d’hiver soit oublié avec l’apparition-du-mirage-de-l’oasis-mouillée-dans-la-chaleur-torride-des-étés-prédits-par-le-réchauffe-ment-climatique, voici l’état de l’art.

prenez en plein les mirettes :

Inauguration cet été !




(à suivre)

PS : https://babone5go2.blogspot.com/2015/07/cloitre-demenager.html

la dalle coulée change tout : à revoir quand les dallages noirs seront posés !
Eugène Azémar, placide, préside la fin du coulage de la dalle_13/06/2019

PS 1 : pour revoir le cloitre Deaddé :
https://babone5go2.blogspot.com/2015/07/bonus-fons-bonnefont-4.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire