dimanche 23 juin 2019

Un CCPD à Melles


Chaque fois que j’ai franchi la frontière avec l’Espagne, j’ai d'abord cru que je me trouvais à Fos, première erreur. Et que je passais l’ancien poste frontière apparemment désert et abandonné,  seconde erreur. Pourtant tout donne à le croire, notamment la géographie : la route est coincée entre la montagne et la Garonne, impossible de contourner les lieux. Historiquement, l'endroit est dominé par l’ancienne tour à signaux de Puymaurin, et quand on veut se rendre au jardin de Melles, fréquenté par les ours (puisque l’on est dans leur niche écologique), on longe la cascade de Sériail, seule échappatoire mais qui ne permet pas de rejoindre l’Espagne.

ariu Garona tout proche

cette borne oubliée dans les broussailles















Je pensais que les accords de Schengen avaient supprimé le poste frontière ? Non, vivent et travaillent sur place trente hommes et femmes du CCPD de Melles, l’un des quatre des Pyrénées.

Un Centre de coopération policière et douanière, abrégé CCPD, est un organisme binational, ou plus, chargé de favoriser et de faciliter l'assistance, la coopération policière et l'échange de renseignements entre deux ou plusieurs pays voisins.

Les CCPD sont composés de personnels des forces de sécurité de deux (ou plusieurs) pays : policiers, gendarmes, douaniers.


Le chapitre Ier du Titre III de la Convention d'application de l'accord de Schengen, signée le 19 juin 1990, a instauré une coopération policière entre États membres, à la suite de la suppression programmée des frontières à l'intérieur de l'espace Schengen. Ce dernier a été institutionnalisé à l'échelle européenne par le traité d'Amsterdam du 2 octobre 1997.

L'article 39 de la CAAS, prévoit un échange d'informations entre services de police de deux États contractants, soit via les organismes centraux, soit directement. Cet article précise également que "dans les régions frontalières, la coopération peut être réglée par des arrangements entre les Ministres compétents des parties contractantes."


En ce qui concerne la France, plusieurs accords supplémentaires ont été signés avec les pays frontaliers. Ces accords règlent les modalités de la coopération directe et de l'échange de renseignements : avec l’Espagne : c’est le traité de Blois, signé le 7 juillet 1998. Va savoir pourquoi Blois et pas Melles, mais les signataires avaient apparemment envie de se balader ailleurs que dans les Pyrénées, no comment !



L'article 3 du traité prévoit la création de quatre CCPD franco-espagnols :

-Canfranc-Somport, situé avenida de los Arañones n° 1 à Canfranc, dans la province espagnole de Huesca 

-Hendaye, situé 5, rue Joliot Curie à Hendaye, dans le département des Pyrénées-Atlantiques ;

-Perthus, située lieu-dit Les Perdiguères, commune de Le Perthus, dans le département des Pyrénées-Orientales ;

quatrième et celui qui nous concerne, le CCPD de Melles Pont du Roy, situé lieu-dit Le Sérail à Melles, dans le département français de la Haute-Garonne.

Le lieu-dit n'est pas le Sérail, mais le Sériail, je rectifie en passant !

Merveilleux : il fait une chaleur de four lors de la visite, comment se rafraîchir dans un poste frontière abandonné ? Pardon de poser cette question, mais comment se rendre aux toilettes après quelques canas avalées à Bossost à l’heure du déjeuner ?



la présence des femmes en uniforme humanise l'autorité militaire quels que soient les pays

Voilà que nous sommes accueillis par un Commandant de gendarmerie français, accompagné de son homologue lieutenant-portant-deux-étoiles-de-général-aux-épaules, revêtu de l’uniforme de la Guardia civil, et coiffé du célèbre chapeau espagnol, qui doit le faire transpirer sous le casque luisant.

A l’intérieur rempli de bureaux et d’ordinateurs, calme et travail, fontaine à eau fraîche, toilettes, et salle de réunion naturellement climatisée elle aussi au sous-sol !


Là, gendarmes, policiers, et douaniers des deux Pays, hommes et femmes, traquent le terrorisme, les substances illicites, l’immigration illégale, en lien avec tous ceux en Europe qui pistent les passeurs.

surprenant, non ?

Quand vous passerez désormais à Melles, méfiez vous quand-même :

vous êtes peut-être repérés, ralentissez au cas où ... 

et n’achetez pas plus qu’autorisé de tabac ni boissons alcoolisées : 

nous, on les boit sur place !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire