lundi 3 juin 2019

Volo su Creixell platja (10)


La plage de Creixell m’a toujours attendri : elle est impossible à trouver coincée qu’elle est par la voie ferrée et la route, direction el Vendrell. il faut vraiment savoir où se diriger pour la trouver et sauter la voie ferrée. Quand on arrive, une jolie rangée de maisons blanches longe la plage, j’imagine que du balcon on voit la mer ? Le centre-plage est le club nautique, et à cette époque pourtant proche de l’été, il est vide, comme les maisons. La plage (vide aussi) est bordée d'une dune, complantée d’espèces végétales sympa, comme des panicauts piquants, et normalement des griffes de sorcières, mais je n’en vois pas.




l'entrée sur la platja par le club nautique

De l’autre côté de la rue, c’est le sable : il y a aussi quelques maisons indépendantes, mais elles n’ont pas de clôtures, le jardin non matérialisé est constitué par la flore naturelle. Les estivants partis ont laissé sur place leur planche à voile, leur annexe renversée, bien pratique pour poser le phantom à l’abri du sable. Je branche les fils, mets en route l’application. « Il » se repère, prêt à revenir at home. Feu vert, je le lance en l’air.

Il y a du vent, et je me demande comment il va se comporter en vol : il se débrouille bien, résiste aux rafales, et revient à la place où il était avant les coups de roulis, tout en se balançant un peu. Je le fais monter progressivement, un peu mais pas trop, inquiet du vent fort.














Voilà un bien joli panorama. Voilà une bien jolie casa fermée. Dans le jardin nature devant, je viens de voir voler un Machaon, trop rapide pour le photographier.

Je descends l’engin, souffle sur le sable, et rentré à la casa, sors la micro-carte remplie de souvenirs.
mon Phantom vole du feu de Dieu

pour le récompenser, je lui recharge la batterie,

(une fois refroidie), car elle fournit un boulot pas possible !

quel bel endroit !



PS : je suis souvent venu :
        https://babone5go2.blogspot.com/2013/05/creixell.html

le même endroit en août par Googlemap : on ne voit pas les mêmes détails

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire