jeudi 20 juin 2019

Psyché au musée Massey

C'est la fête des jardins. Un superbe jardin, un grand parc même, en plein centre de Tarbes, c'est le jardin Massey, qui entoure le musée des Hussards. Incroyable, c'est l'unique journée annuelle où l'entrée est gratuite ! En pratique, je voulais me remettre dans l'oeil le tableau de mon maître Léon Gérome, l'Innocence, et je suis servi : il trône sur le grand mur d'un rouge passé, quasi rose, le même décor que le musée Balaguer !









 Vous avez observé ?

Ce n'est pas ce tableau qui est mis en avant

c'est son voisin de gauche !



Je laisse à son auteur la responsabilité de l'orthographe : Zéphyre, un jeune et joli garçon, transporte dans ses bras nus Aphrodite, moyen de transport bien commode pour un séjour à Chypre. Ca c'est l'histoire d'Aphrodite stricto sensu. Mais le même Zéphyre s'instaurait à l'occasion transporteur d'autres très très jolies filles : c'est lui qui véhicule également Psyché dont le père tient absolument à la marier. Pour bien montrer qu'il s'agit de Psyché, qui deviendra immortelle, Weber lui prête des ailes de papillon... mais en dote Zéphyre ! ! Un vrai transfert psycholo-mytholo-gique ! C'est un peu compliqué mais il choisit le papillon Greta oto, dont les ailes transparentes sont plus pittoresques, c'est à dire propres à la peinture !






 La salle classique est pleine de merveilles, 

Jeanne Arago, épouse de Benjamin Constant, par le même 1891

Mademoiselle Pintat en Carmen, Louis Antoine Capdevielle, Lourdes 1849-1905)

c'est tout bêtement une nymphe, école française XVIIIè

Achille pleurant Patrocle, François Pascal Gérard, Rome 1770, Paris 1837


il y a le jugement de Pâris

Frans Floris dit Floris de Friendt 1519-1570


vous avez remarqué en bas ?


à suivre !

car je dois vous montrer comment les Hussards étaient bien habillés...

... et il y a ... le jardin !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire