mardi 14 août 2018

L'or des pharaons à Monaco

L'argent attire parait-il l'argent, pas étonnant que les Pharaons se retrouvent à Monaco, ou du moins leur orfévrerie ...  tout à fait justifiée ici, puisqu'il ne s'agit pas d'argent, mais d'or !

le Prince Albert, et Christiane Ziegler, la commissaire de l'exposition

Comme ce sont les soixante ans du Prince, ce dernier a été interviewé par Stéphane Bern. Stéphane ne manquant pas d'appeler le Prince : Monseigneur ! En échange de la visite du Palais : quand ils entrent dans la cour d'honneur, il a cette réflexion : -"Monseigneur, quel bel espace pour créer une véranda" ! C'est Guy Carlier qui raconte cette anecdote sur Europe 1, en ajoutant : -"le Prince convie Stéphane à boire un café". Tasses de porcelaine fine ; cuillers d'argent, sucrier d'argent, avec la pince pour saisir le sucre. -"Stéphane (propose Albert, ils s'appellent par leurs prénoms), désirez-vous du sucre" ? Réponse : "Pourriez vous me passer la pince, Monseigneur ?

La plupart des pièces viennent du musée du Caire, l'une des dernières fois que ces pièces voyagent hors de leur pays natal.


En pratique, ce qui fascine le visiteur, c'est la technicité des orfèvres de l'époque, aussi élevée, et parfois davantage, que celle de nos contemporains !












































il y a même, bien que la matière soit l'argent, les bracelets de la reine Hetepheres (1) :







des sarcophages d'or !










une occasion rêvée de revoir Monaco :



après avoir vu l'or des Pharaons

on peut voir le musée océanographique


et mieux encore : chercher de l'or au Casino de Monte Carlo !












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire