jeudi 16 août 2018

Omelette Ducasse à Port de Lanne


Encore un anniversaire, puisque cela se passe tous les ans : 14 et 15 août, qu'il fasse beau ou qu'il pleuve, c'est le rassemblement des broc's à Port de Lanne. Malgré les deux heures de trajet, malgré la difficulté de se garer le long des petites routes bordées de fossés ; malgré la foule, on s'y est encore rendu cette année...! Avec un objectif paradoxal : ne rien trouver, ne rien acheter, mais ...  retrouver l'omelette de l'année dernière !

Réussi !

Il suffit de faire le compte à rebours, mais je vous assure, la voiture est garée, (dans la seule place disponible) à 9 heures ! Petit tour à pied dans les chemins, je vous montre intégralement tout ce que j'ai vu ... et pas acheté.

depuis Nice, pas de rassemblement public sans blocs anti-camions

vigilant, armé, un javelot pourquoi pas ?





la Vieille Auberge

Louise Gardelle : 700€ (quand-même)

un faux Gallé : 500€ (quand-même)





des lampes Jieldé partout











Deux amateurs des traditions de "la Grande Lande" discutent devant les hapchots, (les petites haches au taillant incurvé) dont se servaient les résiniers, quand ils ouvraient la care (l'entaille) ; détachaient la gémelle (le copeau de bois), et posaient des pots de terre cuite sur chacun des 4000 pins (l'arbre d'or) de leur ressort, pour recueillir les perles de gemme, la résine. Plus tard sera séparée l'essence de thérébentine et la colophane.









Comme le temps passe, la faim se fait sentir, c'est le moment de retrouver Maryse, accompagnée de Maurice, dit Lou Pec, l'enseigne de la maison. Il y a aussi Christine aux omelettes, Yves et Jean-Yves.  La maman de Maryse, 96 ans, est tapie dans l'ombre, les enfants passant et repassant par intermittence. Ils ont acheté la boutique de l'ancien boucher, grâce à laquelle ils disposent des frigos leur permettant de proposer du cidre frais breton. Deux jours de travail intense pour faire manger la foule.

Quand Ducasse, habitué de la foire, a goûté leur omelette, il les a félicités : -«votre omelette du pêcheur mérite les plus beaux compliments»...Maryse met trois oeufs par personne dans sa poêle huilée, et pour moi avait préalablement fait rissoler deux petites tranches de ventrèche, provenant de la maison Montauzer. Vous comprendrez plus tard la précision : "omelette des pêcheurs". (PS3)

Un régal !


on se congratule entre Bretons


vraie sportive, Maryse se protège les mains de la chaleur de la poêle avec des gants Shimano


ça ce sont les omelettes simples : 

les vrais amateurs ajoutent la ventrèche :






Alors , elle est pas belle... ?




PS 1 : Maison Montauzer, artisan charcutier depuis 1946 : www.montauzer.fr

Montauzer a quatre magasins aux Halles de Biarritz ; rue de la Salie à Bayonne ; rue de la Bourgade à Guiche ; et aux 5 cantons à Anglet.


PS 3 : vous savez tous que la  vraie richesse, ce sont les rencontres. Depuis notre face à face culinaire, nous avons échangé des messages avec Maryse & Maurice. Lui (je suppose que son épouse aussi) sont amateurs de foie gras, et j'ai hâte de déguster leurs fabrications, ce qui me permettra de vous faire envie.

On devine les séniors investis, pas seulement dans la bonne chère, et ils oeuvrent tous bénévolement dans un petit musée associatif consacré à la batellerie et à la pêche dans la basse vallée de l'Adour et des gaves (Lous dou gabe e de l'adou).

Autrefois je vous ai emmené sur la Loire, j'ai des souvenirs de pêches à l'alose dans l'Adour, et j'ai hâte de visiter leur musée ! Je suppose qu'il s'agit de cette adresse, s'agissant du "Musée Lataillade" ?



PS 4 : autrefois sur la Loire :
https://babone5go2.blogspot.com/2013/10/petit-voyage-dautomne2.html

PS 5 : pour naviguer sur l'Adour, une barque est indispensable :






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire