mercredi 15 août 2018

Caddy : jamais deux sans trois

en arrivant : l'éclat d'or du laiton poli !

Je reviens de Rimont, Ariège, 15 Km après St-Girons : mission accomplie, j'ai l'arrière (de l'avant) dans la voiture. J'étais en avance, j'ai donc pu voir Mehdi V. fignoler l'arrière, qui n'était pas terminé : j'ai ainsi compris bien des choses : il ne soude pas comme nous à l'étain, mais rajoute du laiton fondu au chalumeau ! Du coup, il faut redresser au marteau l'arête chauffée qui s'est légèrement déformée. Ensuite il faut poncer avec des grains diminuant jusqu'au 800. Il fignole au Miror.









Dernier détail : ajuster l'arrière à l'avant. Pour cela, il suffit d'une feuillure. Là encore (vu de l'extérieur avec un appareil photo à la main) c'est simple : l'adjoint (car un enthousiaste fait un stage en guise de vacances d'été) présente un morceau de laiton (dont l'épaisseur est la même) sous le futur pli (il faut viser juste). Quelques coups de marteau ...! ... et le pli est fait !




J'ai même eu droit à une prime d'été : Araschnia levana prorsa est venue me taquiner, en se posant près de la porte de l'atelier, assez pour une photo d'identité !



Surprise : ce n'est pas un arrière que j'ai ramené

mais trois !

Il y en a donc deux pour Jean-Luc :

Le concours de qui finira le caddy le plus séduisant !

Je n'ai qu'à bien me tenir !




je ramène le vieux bloc... qui sait ?



le bloc d'origine s'est patiné. C'est la partie droite qui est OK, à gauche la cote est un peu trop courte de 1mm !


avec le traçage fait par Mehdi, je n'ai plus qu'à percer le châssis pour fixer l'arrière dessus


vous pensez bien qu'il y aura ...

... une suite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire