lundi 13 avril 2015

Tallipot


Je suis (encore pour un moment) dans « Cosmos » de Michel Onfray, (page 72/532), qui nous décrit un arbre extraordinaire (le Tallipot), un palmier qui ne fleurit qu’une fois dans sa vie. Sa vie a donc pour unique finalité de produire cette fleur, ensuite il meurt naturellement, puisqu’il a réalisé ce pour quoi il a été conçu.

La Nature nous propose ainsi un exemple de philosophie, 
(sur le sens de la vie)
 particulièrement significatif !

Le tallipot (Corypha umbraculifera) est un palmier géant de la famille des Arecaceae. Il appartient au genre Corypha. On le trouve principalement en Inde (Karnataka, Kérala), au Sri Lanka et en Asie tropicale.

Le terme de tallipot est emprunté au malay ālam tālipat, hindi tālpāt, du sanscrit tālapattra « feuille de tala », composé de tāla « palmier » et pattra « feuille ». En anglais, on écrit talipot avec un seul l. C’est comme d’habitude wikipedia qui me souffle cette définition, je renvoie à César ce qui lui appartient.


La hauteur de ce géant peut atteindre 20 à 25 mètres pour un diamètre de couronne de 15 mètres. Le stipe (le tronc chez les palmiers) est lui aussi énorme : 2 mètres de diamètre et reste couvert en bas des bases des pétioles.

Les feuilles portées par un pétiole denté, de 4 mètres ont un limbe de 3 à 5 mètres, costapalmé. Le poids d'une de ces immenses feuilles peut atteindre 50 kg.

Onfray a raison, Il ne fleurit qu'une seule fois au bout de 30 à 80 ans puis meurt : c'est une plante dite monocarpique ou hapaxanthe. Peut-être avez-vous besoin d’un petit rappel de vocabulaire ?

La monocarpie (mono-, « un seul », carp(o)-, « fruit » (du grec καρπός)) désigne le fait pour une plante de ne fleurir et fructifier qu'une seule fois avant de mourir, à l'inverse des plantes vivaces, les plantes polycarpiques, qui fleurissent plusieurs fois au cours de leur cycle de vie. La plante peut donc vivre plusieurs années avant de fleurir. La mort de la plante ne résulte pas directement de la floraison mais de la production de fruits et de graines, cause des changements à l'intérieur de la plante qui conduisent à sa mort. Ces changements sont provoqués par des substances chimiques qui agissent comme des hormones, en redirigeant les ressources de la plante des racines et des feuilles vers la production de fruits et de graines.


Revenons à notre tallipot : Il produit alors la plus importante floraison de tous les palmiers. L'inflorescence peut atteindre 6 à 8 mètres de hauteur et porte des centaines de milliers voire des millions de fleurs. Cette unique inflorescence peut durer jusqu'à deux ans entre la formation des fleurs et la production des graines. Ces graines ont la forme d'une bille d'environ 1 cm de diamètre, elles sont très dures et peuvent se conserver plusieurs années avant de germer. La quantité de graines refoulées par les fleurs peut atteindre un volume de 2 m3 pour une unique inflorescence. C'est la plus grosse inflorescence du monde et pour cela, le palmier Corypha figure au livre des records. Il faut un an pour qu'elles atteignent la maturité. Elles sont d’une exceptionnelle qualité : un véritable ivoire végétal, dont on peut faire des colliers.














Il est cultivé en Inde, au Sri Lanka, dans l'Asie du Sud-Est et en Chine, uniquement en zone tropicale. Des sujets peuvent être admirés au jardin botanique de Pamplemousses de l'ile Maurice.

Un arbre singulier…

…un être vivant extraordinaire chez les végétaux…


….qui donne à penser sur l’éternité ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire