mardi 28 avril 2015

Printemps rouge (6)


Nous sommes au pays du porc. Du cochon quoi ! Il suffit de se rendre au mercado central, (ne pas omettre d’acheter un ticket à l’horodateur) et d’admirer les vitrines : les jambons sont suspendus côte à côte : il faut regarder les étiquettes, les crus, les années : chaque patte est signée de son éleveur, et les prix dansent une sardane étonnante : de pas cher à … très cher !

Je m’achète un splendide couteau long et plat : 3 Euros cinq centimes : de retour à la maison, je vais aller voir Fréchoux, et pourrai me couper de fines tranches.


On a décidé de sacrifier au régime méditerranéen : huile d’olive à volonté, pas de viande rouge, jamon iberico, légumes ad libidum … et piscine l’après-midi (le spa est tellement froid qu’il n’y a personne dedans : du coup, on peut y passer des heures …pour en ressortir … frigorifié) …




















Le luxe d’avoir froid sur la costa dorada


heureusement que la piscine est chaude !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire