mardi 28 avril 2015

Printemps rouge (5)


Le restaurant est orné de (faux) fruits (rouges). Toute l'Europe, déjà rassemblée ici (qu’est-ce que ça va être cet été) n’a qu’une obsession : manger ! Et cette (impérative) obligation a lieu trois fois par jour ! Ca n’arrête pas !

La montagne n’est pas loin. La mer n’est pas loin : terre-mer se côtoient. La terre, je vous en ai déjà parlé, des grillades : des saucisses suffisent. La mer, des sepia (des seiches), blanches, tendres, légèrement grillées elles aussi. Premiers émois, premiers délices. Voilà pour le repas de midi.


Ce matin, grande agitation : le petit-déjeuner ouvre à 8 heures ! Comment faire petit-déjeuner l’Europe entière en une demi-heure ? Chacun désirant empiler dans son estomac un jus d’orange (ou de banane). Un fruit (un kiwi).  Du café noir (tiens ils ont enfin changé les machines, résorbant la queue d’autrefois). Des croissants, (ou des haricots, de la salade, du mousseux), c’est inimaginable ce qu’ils peuvent ingurgiter du moment que c’est … à volonté ! (ad libitum).



Les anglo-saxons se précipitent vers les planchas : un œuf (au plat) ? Deux ? Gratias, avec le bacon grillé dans l’huile, on va se régaler.  Pour ceux qui ont choisi la demi-pension, il y a intérêt à profiter d’un petit-déjeuner qui va les faire tenir jusqu’à 14 heures… ou quinze ? Des espaces géants attendent les convives. Un mouvement brownien incessant permet à ceux qui ont trouvé de quoi manger, de manger, en gobant, le plus vite possible, l’essentiel étant de se re-lever, de fouiner, fouiller, chiner dans les plateaux qu’on a pu oublier, pour re-manger encore et encore…. Ad libitum !






























oui ! trois mois avant nous : les premières pastèques !
Difficile d’imaginer les électrons (de l’atome) tournant autour du noyau. Ici, je comprends, je constate, d’admire, je suis au cœur de la matière ! Ca bouge dans tous les sens ! Ca se croise. Ca se frôle ; Ca se cogne dedans rarement … quoique … !

L’humanité mangeante est rassemblée ici, et tout le monde déjeune et re-déjeune avec un appétit irrésistible….

…étonnant !


La planète réussit une fois encore à nourrir tout ce monde !



vous avez reconnu les couleurs catalanes : rouge et jaune !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire