samedi 6 novembre 2021

René m'explique l'ARNmessager, prodige de BioNTech (1)

à l'écran Ugur Sahin et Ozlem Tureci

https://www.arte.tv/fr/videos/103509-000-A/l-arn-messager-une-revolution-medicale/

par charité, j'ai mis la traduction française du titre en Allemand. 51 mn 52s

j'ai prévu de vous parler des Héros, (car pour moi ils sont des Personnages aussi importants que l'a été Pasteur), dans un billet suivant qui s'appellera :

"le vaccin contre le covid, c'est eux" (2)... elles, et eux ! 

Quand on devient Agro, on réalise que la zootechnie, science destinée à l’élevage raisonné des animaux, prévoit de les protéger des attaques virales externes par la vaccination. Il ne faut pas grande réflexion pour comprendre immédiatement que l’homme et la femme étant certes pensants, mais mammifères quand-même, la vaccination inventée par Pasteur a été une révolution pour nous aussi, nous permettant de survivre dans la profusion des maladies anciennes et nouvelles !

On nous a mis dans la tête que l’on introduisait un bout inoffensif du virus dans notre corps pour provoquer un rejet en activant nos défenses immunitaires, et pour le covid, beaucoup ont cru que l’on pratiquait de la même façon. Cela a donné les antivaccs, qui continuent leur combat, refusant que l'on modifie leur génôme... ils se trompent mais personne ne sait leur expliquer leur confusion !

Personne au grand jamais ne nous a jamais expliqué, avant la publication ces jours-ci du documentaire d’Arte, (il fallait bien les Allemands pour nous mettre notre ignorance devant le nez), en quoi l’ARN messager constituait une révolution inimaginable, puisque pas grand monde n’en apprécie l’approche révolutionnaire : René Betourné qui fabrique toujours des imprimantes 3D, sait les commander, et sait les soigner, comprend ces choses avec une promptitude qui fait mon admiration : il  appelle tout cela :

l’auto-vaccination par courriel !

j'ai reproduit ce schéma in fine avec légende et commentaires  

L’ARN-messager ?

Le grand barnum politico-médiatique nous a bassiné pendant près de 2 ans avec lui.

Puis grosse crainte de ce vaccin mis au point en si peu de temps … et qui risque de modifier nos précieux gênes ?

je lui laisse la plume : 

-« Avant de me faire vacciner avec le Pfizer-ARNm, j’ai tenté de comprendre comment çà marche…

« Et ce n’est pas simple ! On touche à la science du vivant, à la biologie moléculaire…, un monde fascinant, vertigineux, dont la machinerie extraordinaire est d’une complexité incommensurable.

« Cet univers passionnant qui côtoie la fraction de nanomètre reste cependant observable grâce au Microscope Electronique à Balayage. Nous restons dans la science de l’observation…, et c’est plus « rassurant » que l’astrophysique ou la mécanique quantique qui s’appuient  sur la théorie et l’expérimentation par corrélation.

« De formation initiale en maths et physique, je découvre cette science ! Et pour tenter de la comprendre j’ai utilisé une métaphore en la comparant au monde de l’internet et de l’informatique.

« Cette démarche n’est pas nouvelle ! Je vous mets en lien le point de vue de Bert Hubert…

https://renaudguerin.net/posts/explorons-le-code-source-du-vaccin-biontech-pfizer-sars-cov-2/

Ce troisième millénaire a même  vu naitre une nouvelle discipline scientifique… la Bio-informatique.

« Donc, « métaphorons » sans crainte,

 je vous résume ainsi ce que j’ai compris.

 

« Comme vous le savez, nous sommes des êtres multicellulaires, et c’est peu de le dire…, nous en possédons 30.000 Milliards qui cohabitent  avec les protéines qu’ils ont créé en constituant  notre structure osseuse et nos tissus.

« Nos cellules, de dimension nanométrique, sont constituées d’une membrane, remplie d’un CYTOPLASME  contenant entre autres un RIBOSOME.

« Le Ribosome, c’est une imprimante 3D à Protéines ! Et je vais y revenir car c’est une des bases du vaccin ARNm.

« Ces cellules « simples » sont  appelées des PROCARYOTES.

« Mais il y en des plus complexes, comportant en plus un NOYAU…, ce sont  les EUROCARYOTES.

« Et le Noyau…, c’est tout simplement un ORDINATEUR très performant baignant dans le cytoplasme et équipé d’un DISQUE DUR dans lequel se trouve le fichier de notre GENOME sous forme de la chaine ADN…

« Parties d’une dizaine de CELLULES SOUCHES, les eurocaryotes vont se multiplier par scission et se spécialiser à vitesse grand V…

La chaine ADN, c’est une succession de BITS, comparable aux OCTETS de notre ordinateur, matérialisés par des Molécules élémentaires, les NUCLEOTIDES (Adénine, Guanine, Cytosine et Thymine) associées par PAIRES sur une DOUBLE HELICE.

La séquence de ces paires constitue le fichier informatique nous décrivant dans le plus infime détail.

Il y en a 3.2 Milliards ! Et ce fichier est « Zippé » par le repli sous forme de nœud de la double hélice qui mesure 2 mètres de long…

3% de ces séquences sont dites codantes, et c’est là que ca devient  fascinant !

 

Le NOYAU est capable de dénouer tout cela à la vitesse de la lumières et de retrouver les ZONES CODANTES pour fabriquer des protéines… Et pour ce faire, il va les « dézipper » sous la forme d’une séquence d’ARN en remplaçant au passage la THYMINE par l’URACILE.

C’est la TRANSCRIPTION des nucléotides de l’ADN vers l’ARN sous la forme d’un code informatique constitué d’une succession  de CODONS. Un codon, c’est un « groupe de 3 » nucléotides de l’ARN.

 

Il existe donc 64 CODONS qui sont en fait des caractères informatiques ! Il y a des « START », des STOPS (comme U.A.G par exemple : Uracile-Adénine-Guanine) et… 22 CODONS qui sont les ACIDES AMINÉS qui vont servir à fabriquer les protéines sous la forme de séquences.

Une succession de 22 codons seulement permet de créer plusieurs dizaines de milliers de protéines différentes. .. Les briques de notre corps !

Impressionnant !

Certaines de nos cellules sont en télétravail 24/24 heures… et communiquent entre elles par COURRIELS, l’ARN-messager (ARNm) grâce à l’INTERNET de notre réseaux sanguin (la "fibre" du vivant !) et la WIFI du cytoplasme en ce qui concerne l’imprimante à protéines…, le RIBOSOME.

L’ARNm, une molécule en 6 parties (Caps etc…) contenant la formule de la protéine à fabriquer sous formes d’une succession de codons est donc envoyée aux autres cellules et à leurs imprimantes 3D à protéines, les ribosomes.

L’ARN-messager a été découvert par des chercheurs de l’Institut PASTEUR en 1961… C’est vieux !

Puis une réfugiée de la Hongrie communiste de l’époque (1980), Katalin KARIKO s’y est intéressée…

Longtemps méprisée elle a eu l’idée de créer un ARNm exogène (de synthèse) qui pénètrerait directement dans les cellules pour imprimer des « protéines tueuses » de tumeurs cancéreuses de la prostate… Pour ce faire, elle a du modifier l’ARNm afin qu’il n’aille pas dans la poubelle à SPAMs de la cellule qui n’accepte que les ARNm endogènes. Elle a ainsi  remplacé l’Uricine par un PseudoUricine, afin de « tromper » la défense immunitaire des cellules. Elle a breveté son procédé par l’intermédiaire de l’Université qui l’employait et en a perdu la propriété. Ce brevet a été racheté par MODERNA dont le nom vient de ModeRNA… "ARN Modifié par Katalin"… Le Dr KARIKO fait maintenant partie de BioNTech, la startup allemande qui a mis au point le vaccin ARNm de Pfizer. 


Comment çà marche ? 

La vaccination classique va consister à introduire dans notre corps la protéine d’un virus qui sera reconnu par les lymphocytes-B de notre système immunitaire et qui produira les anticorps nécessaires.

Il se trouve que lorsque la COVID-19 s’est répandue en 2020, la protéine Spike du Coronavirus responsable de l’infection était déjà bien connue. Elle seule, cette protéine est inoffensive.

Il suffit donc de la fabriquer et l’introduire dans le corps pour mettre en branle de système immunitaire. Ca demande du temps et c’est peut-être un peu difficile… (l’Astrazenca !)

 

BioNTech et ModeRNA ont donc l’idée de demander à nos cellules de produire elle mêmes la protéine Spike en leur envoyant un ARNm avec le code du Spike… Et çà marche les ribosomes produisent bien la protéine demandée. Il faut seulement emballer la molécule ARNm dans une enveloppe lipidique afin d’augmenter sa durée de vie. Car l’ARNm messager, c’est très fragile par principe et ça disparait dès que le message est passé. On lui augmente encore sa durée de vie en enrichissant sa queue PolyA avec plus de 80 nucléotides A…

Voilà, l’Auto-vaccination par courriel est ainsi née en 2020. 

Ce procédé est tellement efficace et rapide à mettre en œuvre, que BioNTech a baptisé son opération de mise au point du vaccin,« Light Speed »…

René conclut : -"s'il y a eu, avant le Big-Bang, un grand Architecte de l'Univers... il était aussi informaticien..."


Voilà pour la théorie : il y a derrière cette nouvelle médecine quelques femmes et hommes qui méritent d’être cités au titre de la Planète, comme bienfaiteurs de l’Humanité

Je vous ai parlé autrefois de Katalin Kariko…

https://babone5go2.blogspot.com/2021/03/merci-katalin-kariko.html

demain je vous présente les autres !


 voici le schéma de René. Dans certains milieux, on nomme cela "une planche"

(c'est mon boss chez Nano-contrôl, je le flatte un peu)

http://babone5go2.blogspot.com/2021/10/siane-au-meett.html)



1 - la structure ARN se fait reconnaitre par les codons du spike. Mais la cellule méfiante refuse de le faire entrer, se rendant compte qu'il s'agit en quelque sorte d'une protéine artificielle. C'est Katalin Koriko qui a créé une protéine artificielle, "l'ARN modifié de Katalin". Nom repris par Moderna, qui signifie "Modified RNA"


l'ARN est très fragile, étant destiné à disparaitre rapidement (comme les messages adressés aux tueurs en série qui s'autodétruisent dans les feuilletons). On l'enveloppe ainsi d'une matière grasse lipidique, et on le code en ajoutant des molécules d'Ademine, nom de code = A. On met ainsi 80 A bout à bout. In fine, on congèle à -70°

- quand il est replié, l'ADN constitue une espèce de boule au lieu de mesurer 2m de long, qui est comme un fichier "zippé". L'ordinateur du noyau sait retrouver les 3% de nucléotides codés significatifs : pour cela, il sait "dézipper" et cela à toute vitesse. Mieux, il "photocopie" la zone codée pour la transmettre à l'ARN simple.

3 - c'est la découverte de Katalin Kariko : elle va remplacer l'Uracile par un pseudo-Uracile, et va ainsi tromper les cellules, méfiantes du risque d'accès de tout intrus (en informatique on parle de SPAM). 

4 - La première imprimante 3D à ADN : les imprimantes 3D actuelles impriment essentiellement du plastique. René imprime sa liqueur de marbre perso, qui devient de la roche dure en 6 heures. On peut imprimer des tas de matières... dont de l'ADN. A partir des 22 acides aminés, nos cellules (leurs imprimantes) fabriquent 10.000 protéines. Nous avons en nous nos propres usines. Quelle prise de conscience pour la future médecine !

5 - le SRAS Covid 2 une boule de spicules de protéine SKIPE qui va s'accrocher à nos cellules puis les percer, pour s'introduire dedans avec les séquelles que l'on sait

6 - les cellules, 30.000 milliards ! Noyau _ cytoplasme _ procaryotes : 0 noyau, mais Eucaryotes = 1 noyau

7 - au centre le Chromosome, une chaine ADN en double hélice. C'est le "disque dur" de l'ordinateur biologique des noyaux de nos cellules. Quatre nucléotides sont "appairés", initiales A.G.C.T, ce qui constitue un code informatique : au lieux d'un flux de photons ou d'électrons qui éteint donnerait 0 ; et allumé donnerait 1, comme en informatique, c'est de la matière qui constitue le code, bien plus sophistiqué, dont on voit une partie en 8

Les mitochondries : L'oxygène du sang remplace le conducteur électrique classique : on a "une pile à Oxygène" ... au lieu d'une pile à Hydrogène ! Le génie de Katalin Kariko a été de savoir éteindre les "piles" des cellules cancéreuses, pour les rendre inactives.

A l'intérieur, une imprimante 3D : les ribosomes.

8 - le code du spike associe les nucléotides 3 par 3. Sachant qu'il n'y en a pas 3 mais 4, cela donne 64 possibilités. Le code : UAG = stop ! Est représentée une première liste des codes de l'ARNmessager du vaccin BioNtech

22 codes correspondent à des acides aminés, ainsi produits par les cellules sur commande

le corps humain peut produire ses propres défenses immunitaires :

le désastre pour l'Industrie pharmaceutique classique !


La base de tous ces mécanismes est la morphogénèse

l'un de ses inventeurs est un génie britannique : Alan Turing (1912-1954)

l'inventeur de l'informatique ; le crypteur de la machine Enigma

c'est le pionnier de l'association de la biologie moléculaire...... et de l'informatique

il faut lire pourquoi la reine Elisabeth le gracie (à titre posthume) en 2013 :

il était homo !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alan_Turing

 si, au lieu de me raconter tout cela, René me faisait jouer au scrable, 

j'aurais des nuits bien plus paisibles ? 



demain, je vous les présente :

le vaccin contre le covid, c'est elles, c'est eux ! (2)

au moment où la 5ème vague pointe le nez

amis anciens : reboostez-vous avec la 3è dose

faites-vous vacciner de la grippe

boostez vous-mêmes vos défenses immunitaires

et ... méfiez-vous des apparences !

cette décoration est à vendre à Paris le 18 novembre
je suggère à l'Elysée de l'offrir à Angela Merkel
mais il y en a d'autres semblables pour elles et eux dont je vous parlerai

demain !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire