lundi 8 novembre 2021

Arts du feu à Martres 20ème


Il suffit que je sollicite mon téléphone préféré pour qu'il désactive l'application pourtant incontournable anticovid, afin que je n'arrive pas à déclencher la preuve indispensable de ma double vaccination, (puisque la troisième n'est pas exigée) ! Evidemment, stress à l'entrée dûment contrôlée du 20ème salon des Arts du Feu de Martres Tolosane, mais miracle du lieu... le QRcode salvateur apparait, second miracle après celui d'avoir vu une dame équipée de ses clés se diriger vers sa voiture et de pouvoir ainsi garer notre voiture à sa place. Ce n'est pas tout : second contrôle, nous sommes comme au "camping des flots bleus", et je reçois le bracelet vert numéro 025053, que me colle au poignet une hôtesse complaisante me voyant me battre avec l'autocollant. Cadeau inattendu, deux crayons superbes (bleus cette fois) bien commodes pour rédiger ce billet !


j'ai gardé le bracelet pour le retour, en cas de contrôle (inopiné) par la gendarmerie ?



www.leyablab.com
 
















les Arts du feu impliquent évidemment les forgerons, et les créateurs de couteaux






on discute naturellement, et au bout d'un moment, Didier me sort sa merveille 

manche en ivoire fossile de mammouth ... sibérien, vente tout à fait autorisée

plus tard, je retrouverai les forges de la Salamandre

avec ses "couteaux-pouce"




Il y a des verriers




Maryline Delois est bien là

émotion sept ans après...


ses réalisations toujours superbes !







il y a une autre connaissance







humour écolo ? une basse-cour !





pour ceux, (qui comme moi), ont la chance de posséder un "cheval de Lourdes"


Fred Noiret, le sculpteur local,  Président du Divin Bazar, propose ce joli "cheval Céleste"



je termine par la céramique de Martres of course !






la dernière fois, deux ans déjà, nous étions venus le matin, et tradition oblige, étions partis avec un Aligot




cette fois, nous avons déjeuné tôt chez Buffalo-grill et son fish&chips, 

mais c'était encore l'heure de déjeuner à Martres 



Vingt ans, le bel âge

pour commencer une vie !






mon premier billet date de 2014 :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire