mardi 16 novembre 2021

La fin du monde expliquée par Jancovici & Blain

 



Jean-Marc Jancovici fait partie, comme ex-Polytechnicien, des gens qui m’énervent un peu : il est sympa, il est super-intelligent, il est inventif et pédagogue, pire… il a raison, reconnaissez : de quoi énerver les honnêtes gens comme moi, confortables dans leur bien-être acquis, et qui préfèreraient que le monde continue comme il est : épuiser la planète, jouir de vacances en avion bien méritées à Ibiza, de la sécu gratuite et abondante … de vaccins gratuits eux aussi… et d’une voiture à essence remplaçant une ancienne diesel… un jour très proche condamnée à être remplacée par une électrique… (toutefois sera-t-elle…alimentée à partir d’une centrale à charbon) ? ?

Je plaisante, vous l’avez compris, du moins j’espère, car parler en France au second degré est devenu impossible, tant nos contemporains n’ont plus l’air de rien comprendre ! !

Car Jean-Marc Jancovici, je le suis depuis au moins six ans, la preuve :

https://babone5go2.blogspot.com/2015/12/calculer-son-bilan-carbone.html

il est l’inventeur du bilan carbone

C’est grâce à lui que je suis ma consommation hivernale de gaz, puisque j’ai honte, je suis chauffé au gaz fossile importé de Russie… même si je me chauffe en sus à l’électricité-(nucléaire) grâce à des quartz importés d’Allemagne… quartz qui ne se fabriquent plus… je vous expliquerai !

j’ai tenté une éolienne, mais pas de vent là où j’habite, un comble !

me reste à installer une installation photo-électrique mais j’hésite à importer les photo-cellules de Chine

je me sens concerné et coincé !

pour tout dire, je crains la fin du monde tel que je l’ai connu dans les années 70 ! !

alors Jancovici a décidé de s'adresser à nos contemporains avec une BD :



oui parce que nous sommes en plein paradoxe :

ce sont les émotions qui guident nos contemporains

donc nos dirigeants qui n'ont de cesse de les écouter pour se faire réélire

et qui notamment, condamnent le nucléaire au seul motif qu'ils n'y comprennent rien !

un peu comme le vaccin Pfizer inventé par bioTech


comment ont-ils fait ?

C’est une bande dessinée où il est question de Clint Eastwood, de Maître Yoda, de Jimini Cricket, d’un parachutiste qui tricote en mangeant du chocolat, de striatum, de marins ayant le mal de mer, de dinosaures qui dissertent sur les SUV, d’enfants qui se battent en vacances, d’un apôtre radioactif, de Mère Nature, d’oeufs de Pâques, et très accessoirement d’énergie, de climat, et de pourquoi le monde est fait comme il est fait. 

Pourquoi une BD ? D’habitude, ce genre littéraire est plutôt destiné à celles et ceux qui souhaitent se plonger dans une aventure fantastique, une intrigue policière ou amoureuse, ou rire un grand coup. De quel droit venons nous enquiquiner la lectrice et le lecteur avec nos histoires de climat et d’énergie qui barbent (pour rester polis) tout le monde, hein ?

 

les anciens comme je le suis ont connu les années 70
était-on deux fois moins heureux alors que nous consommions la moitié d'énergie qu'aujourd'hui ?


Et pourquoi pas ? Parce qu’évoquer ces deux sujets, c’est en  fait évoquer une grande aventure avec plein de rebondissements et d’émotions : celle de notre espèce depuis ses origines. Certes, le couple de héros est devenu  l’ensemble des êtres humains, mais l’utilisation de deux personnages récurrents (Christophe et votre serviteur, qui endossent parfois des habits inattendus) permet quand même de se raccrocher aux canons classiques du genre. Et c’est aussi parler à chacune et chacun de sa propre destinée, puisque nous sommes toutes et tous « façonnés » par ces deux facteurs essentiels.

 




Cela faisait longtemps que me trottait dans la tête l’envie de « sortir » de l’essai classique – genre où j’ai fait quelques tentatives – pour faire bénéficier le message d’un talent artistique (pas le mien ! quand je dessine une vache on dirait un chien ; je suis incapable de faire un accord à la guitare et je chante comme une casserole) pour le rendre plus accessible. 

Et donc quand Christophe Blain, que je connaissais évidemment de nom, m’a contacté pour me demander si j’étais tenté par une BD, j’ai du hésiter un quart (un dixième ?) de seconde avant de répondre par l’affirmative avec un enthousiasme de gamin à qui on demande s’il veut aller jouer dehors. 

Après 2 ans de gestation, quelques fous rires et quelques coups de stress, le bébé est donc là : 1,4 kilos et 196 pages (en couleurs s’il vous plait). J’espère évidemment que cet album permettra de toucher des gens qui n’ont jamais lu d’essai sur le sujet, et jamais vu une conférence de votre serviteur. Et pour leur montrer qu’ils feront un bon choix, voici ci-dessous quelques critiques parues dans la presse, laquelle ne dit que des bêtises, sauf quand elle dit du bien de cet ouvrage, évidemment !!

 


 il croit au ...nucléaire civil ! ! 

le nucléaire civil tue beaucoup moins que les accidents domestiques, de voiture, de cancer...

et le nucléaire est "naturel"

http://babone5go2.blogspot.com/2015/12/oklo.html

Les Echos, 29 octobre 2021 : « Le Monde sans fin », illustré par l’auteur de BD Christophe Blain, résume à merveille la pensée du lanceur d’alerte Jean-Marc Jancovici. Ce parfait tandem, remarquable de pédagogie, explique les enjeux écologiques sans une once de dogmatisme. (…) En s’associant avec Christophe Blain, Jean-Marc Jancovici a trouvé le parfait complice. 

Le Point, 21 octobre 2021 : Ceux qui aiment la BD connaissent bien Christophe Blain. Auteur des géniaux Quai d’Orsay, En cuisine avec Alain Passard ou encore Gus, ce dernier a décidé de mettre ses talents de conteur et de dessinateur au service de la diffusion de la pensée de Jean-Marc Jancovici (…) Quel travail ! Fruit d’une profonde estime entre les deux auteurs, l’ouvrage est une perle de vulgarisation scientifique et permet de comprendre des sujets parfois très complexes. (…) Voilà pour la forme : cette BD est un petit chef d’oeuvre. 

Le Figaro, 21 octobre 2021 : Jean-Marc Jancovici, avec qui le dessinateur Christophe Blain a réalisé cet album, remarquable par la quantité d’informations qu’il dispense, son sérieux et son humour (…) Blain se met en scène avec drôlerie en train de soumettre à Jancovici les questions que chacun aurait envie de poser. Au fur et à mesure, il illustre graphiquement les données et les analyses du scientifique avec une créativité et une rigueur magistrales. Métaphores, graphiques colorées, dessins, tout est mis en oeuvre pour apporter au lecteur des faits précis en même temps qu’une vue synthétique des choses.(…) Grâce à la vitalité du dessin de Blain, à son sens de l’humour, la mise en garde n’est pas accablante, au contraire, elle donne envie de se retrousser les manches. 

France Inter, matinale du 21 octobre 2021 : C’est clair, lumineux et drôle et l’on sort moins bête de la lecture de cet album, merci pour cela !

nous étions le pays de Descartes

nous croyions à la Raison

et à l'école qui nous apprenait à raisonner sans influences externes

De Gaulle avec raison a choisi la filière énergétique française pour nous doter d'énergie indépendante

je finis par m'interroger sur nous les Français

le jeune et brillant Président actuel

me parait être bien le seul à pouvoir lire cette BD

et à ainsi aider à prolonger encore un moment ...

... un monde qui pourtant parait bien condamné ... à finir ?




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire