mercredi 1 septembre 2021

Papillons d'août

Les papillons d'août ne sont pas les mêmes que ceux de la première génération, dont la pointe se trouve en juin. Ni ceux de la seconde génération, dont la pointe, inférieure en nombre, est en septembre. Comme toujours, la différence est sensible entre plaine et montagne : je ne vous montrerai donc pas les mêmes que la dernière fois ! 

https://babone5go2.blogspot.com/2021/06/papillons-de-juin.html

https://babone5go2.blogspot.com/2021/07/apollons-les-rois-des-montagnes.html

Apollo pour en revenir à lui a continué de voler en montagne, je ne m'en lasse pas !







on a vu voler beaucoup de vanesses














les paphia et autres nacrés s'en sont donné à coeur joie








j'hésite à écrire ce nom de papillon, donné dans l'ancien temps

qui parait aujourd'hui irrespectueux

tant pis, je me lance :

c'est le grand nègre des bois (1)

il est somptueux avec ses ocelles bleues






pendant ce temps, la flambé a enchanté nos yeux

et sur la côte méditerranéenne, et même à Aigues-mortes

le pacha siphonne tout ce qui sent fort




merci à toutes celles et tous ceux qui photographient si joliment nos papillons

y compris les papillons de nuit, (rencontrés de jour) !


oui, c'est un papillon, un sphinx... en devenir !


c'est Hyles galii (le sphinx de la garance)



le sphinx du tilleul

le minime à bandes jaunes

Lymantria dispar, "le disparate", à cause du dimorphisme sexuel, chez les humains nous sommes des "disparates" !


certains photographes ont été témoins de rassemblements



de meurtres ...  pires qu'à Marseille !


certains conçoivent des quiz


d'autres sont pédagogues


alors, laquelle ?



l'un d'entre nous a fait une observation étonnante sur le mont Ventoux :

 Machaon visitait Alexanor !

vont-ils créer un ... OGM ? ?



voilà en tous cas une chenille d'Alexanor !

pendant ce temps Alfons Dolsa a continué d'arpenter l'Aragon

https://www.facebook.com/MuseudelesPapallonesdeCatalunya

qui sait si, avec les Présidentielles

il y aura un candidat écologiste ...

... qui saurait qu'il existe des papillons ... ?



oui, à Soueich, volait Dispar




je suis toujours, va savoir pourquoi, ému par coridon !




sans doute parce qu'il ressemble à hispanus ! 



l'été indien va relancer une nouvelle population ! 

PS (1) : "le grand nègre des bois"

Il est beaucoup plus académique d'utiliser les noms latins, plutôt que leur interprétation française souvent fantaisiste, comme dans le cas qui nous occupe ! C'est l'italien Giovanni Antonio Scopoli en 1763 qui a donné le nom latin Minoïs dryas. Minoïs, avec un tréma sur le i, aucun rapport avec le minois, le joli minois qui serait la jolie figure d'une jolie femme ! Scopoli pensait plutôt à Minos, fils de Zeus et d'Europe, roi et législateur de Crète ; après sa mort, juge des Enfers : Enfer = ténèbres = sombre, presque noir ! Il faut ajouter que Minos, petit-fils de Minos, mari de Pasiphaë, père d'Ariane, fit construire le labyrinthe par Dédale, pour y faire enfermer le Minotaure.

voyez la différence entre un ï et un i

Quant à dryas, ce sont les Dryades, des nymphes des bois, habitat de notre papillon.

Je précise que Scopoli, médecin, et polyglotte,  publie, en 1760, une flore de la région du Tyrol (Flora carniolica) et en 1763, une faune entomologique, Entomologia carniolica où il décrit notamment  Zygaena carniolica, qui vit sur le sainfoin nom : Onobrychis viciifolia. Que signifie (dans le sens utilisé en entomologie) carniolica ?

Si dans la première Flora carniolica Scopoli adopte un système de dénomination basé sur plusieurs noms, la deuxième édition adoptera le système binominal linnéen. Il entretient une correspondance suivie avec mon Maître : Carl von Linné (1707-1778). 

Scopoli est, semble-t-il, le premier à avoir eu l'idée de dédier des espèces nouvelles à des personnes. Il contribue considérablement à l'essor des sciences naturelles en Italie et à l'adoption de la nomenclature linnéenne. Bien qu'il ait perdu plusieurs fois sa bibliothèque et ses manuscrits (dans l'incendie de sa maison et lors d’un naufrage sur l’Inn, il est l'auteur de cinquante-sept publications. 

Un alcaloïde provenant d’une plante et utilisé comme drogue, la scopolamine, a été découvert dans les variétés du genre Scopolia auquel on a donné son nom : on retrouve carniolica dans Scopolia carniolica.



Nos voisins européens se sont moins risqués dans leurs traductions avec Blauäugiger Waldportier (le portier des bois aux yeux bleus) ou Blaukernauge en allemand, Dryad en anglais, Ojos azules en espagnol.

Je viens de voir un reportage sur le musée de la négritude et des droits de l'homme situé au centre de la ville de Champagney en Haute Saône. Il rappelle que les habitants de ce village se sont indignés de la pratique de l'esclavage des Noirs dès 1789. 

Ce n'est donc pas la peine que les entomologistes utilisent des noms inutiles et polémiques, parlons Latin, avant de parler Anglais, imitant en cela notre bon, brillant-et-proactif-Président (bien-aimé) !


dernière des dernières ! 

Carniole dérive du latin : Carniola signifie littéralement la « petite Carnie ». La désignation d'origine celtique est apparue à la fin de l'Antiquité, pour la différencier de la région voisine du Frioul à l'ouest. À cette époque, elle ne renvoie qu'aux domaines autour de la ville de Carnium (Kranj), l'ancienne capitale dans la haute-Carniole actuelle. L'expression slave krajina, apparue par la suite, signifie généralement une zone frontalière au sens d'une « marche » franque.

nous sommes donc en Slovénie, et le titre de Scopoli s'explique : il décrit tout ce qu'il trouve en Carniole et le nomme "carniolica" !


Le dicton du jour : "Buruilak Duda ez hiltzen, bainan neguaz orhoitzen"

(Septembre ne tue pas l'été mais annonce l'hiver :

entre temps, on aura j'espère un bel été indien ?)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire