mercredi 29 septembre 2021

La drôle de chauve-souris de Pénot

 

Je m'efforce d'écrire un billet tous les jours, et me demande toujours si je vais parvenir à trouver l'idée journalière ! L'idée me vient par les journaux, souvent par facebook, souvent en tirant un fil d'Ariane sur le net, souvent en développant un sujet en consultant les notes de bas de page... sinon comment voulez-vous que je tombe sur la vente de "la baigneuse" chez Ballesteros ? Ballesteros, qui me fait penser... à ballets roses ? c'est certainement une coïncidence ? 


Est-ce leur annonce qui m'apprend l'existence d' Albert-Joseph Pénot ? En lisant wiki, je découvre que ce peintre est très connu, et pas que par cette jolie baigneuse 



Ah oui, je retrouve le fil d'Ariane : c'est sur la biographie publiée par Wikipédia qu'est signalée la vente chez Sotheby de 2018, ce n'est pas si vieux, mais impossible de trouver où elle a eu lieu, les notes sont en caractères typo classiques et chinois, je retrouve seulement le catalogue : le titre laisse songeur, Erotic, Passion & Desire : quel programme ! ! cela vaut le coup de parcourir les lots !

il n'y a pas d'illustrations, choqueraient-elles la morale ?

C'est là que je trouve comme promis le lot 35, la chauve-souris de Pénot


c'est une chauve-souris, certes, mais une mutante

(on dit aujourd'hui une variante puisqu'il s'agit d'une femme)


les Anglais parlent de Bat-woman !

Voilà comment je découvre Albert-Joseph Pénot, qui en effet peint des femmes, de jolies femmes, que Sotheby's classe dans Erotic passion & desire ! Et vous allez voir, les prix s'envolent ! 










et voici Marguerite (en panty)



dans le genre mutante, il y a une bien jolie sorcière


je reprends pour vous la vente Sotheby's de 2018 : figurez-vous que je trouve

Saint-Sébastien, que fait-il là le pauvre ?


c'est peut-être un genre BDSM ?

plus classique, deux amoureux


 


mon idole Gérôme


les classiques avec Phryné, qui vaut une fortune !



une beauté d'Henri Martin, même prix



une scène direct de Pompéi : un flyer de brothel en terre cuite



une nymphe endormie


attendez la merveille : la belle Zohra de Jacques Majorelle !



il n'y a que des beautés



et Falero évidemment : deux jeunes-filles, qui vont décrocher une étoile (chacune) ! 


vous avez remarqué derrière la constellation d'Orion ?



vous voyez : je pars d'une chauve-souris,

et j'arrive à Erotic passion & desire ...

... puis à Vettriano





c'est mon fil d'Ariane journalier

et Pénot avait bien sa place dans cette étonnante vente

je termine par un dernier de lui : la cigale

(c'est la France d'Emmanuel, qui après avoir chanté tout l'été, 

 tape à la porte de la Banque européenne)


mon fil d'Ariane journalier nous emmène 

très très loin  ... des chauve-souris !

l'automne arrivé, les cigales ne chantent plus



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire