vendredi 8 mai 2020

Michel Tarrier retrouve panoptes au Maroc

Plus que trois jours ....avant la fin des auto-attestations ! J'entends Renaud Muselier, Président de PACA, sur RTL, déterminé, fonceur, plutôt que brandir la liste des problèmes à résoudre pour relancer la vie de sa région, il les résout un à un, prévoyant même la réouverture des restaurants le 1er juin. Il faut dire qu'on applique à Marseille depuis l'origine de la pandémie la méthode Raoult : dépister, isoler, traiter, la région est verte, c'est finalement la méthode qui va s'appliquer partout désormais ! Ce matin 8 mai, 75è commémoration de la fin de la guerre en petit, en très petit comité, cinq pas davantage, il y a un an, nous fêtions en foule la restauration des trois Maréchaux !  Nous ignorions que nous vivions un autre monde !


une pensée pour Claude Rolandez accompagnant le Député


un salut amical au Président des Résistants du Comminges
ce jour cérémonie à Cinq (photo la Dépêche)

c'est quoi (aussi) le monde actuel ?

Vous vous souvenez de Michel Tarrier : ses synthèses des zygènes du Maroc ; ses Machaon saharae : des photos sublimes du Maroc que l'on aime. Eh bien, il vient de redécouvrir Pseudophilotes panoptes, que l'on croyait disparu. Nous, nous savons qu'il éclot en Espagne et au Portugal en ce moment.



J'imagine que vous n'êtes pas choqué comme je le suis, de l'illustration du journal Zamane : il n'a pas du tout montré panoptes, mais un bellargus quelconque, certes un joli bleu-azuré, mais aucun rapport !

L’Azuré cordouan, de son nom commun (Pseudophilotes panoptes) est une espèce d'insectes lépidoptères (papillons) de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Polyommatinae et du genre Pseudophilotes. Oui, je sais, vous préférez le Français, mais avec le latin on est certain de ne pas se tromper, comme justement l'a fait le journaliste !



C'est un très petit papillon bleu foncé avec une frange blanche en damiers. Le revers est ocre clair orné de lignes de petits points noirs et d'une ligne submarginale de taches orange estompées à l'aile postérieure.

Il vole en deux générations d'avril à juin puis en juillet août. Nous sommes à la première génération. Les chenilles sont soignées par des fourmis. Elles hivernent au stade nymphal.







Ses plantes hôtes sont Thymus mastichina, Thymus villosus, Saturaja montana et autres Thymus, bref du thym tel que nous en avons planté dans notre jardin potager.

Il n'est présent que dans les 2/3 sud du Portugal et de l'Espagne. Et bien entendu au Maroc


Son habitat est constitué de broussailles sèches, typique de l'Espagne, typique du Maroc.


dans la région d'Alméria

ouf, ça fait du bien de parler d'autre chose en ce moment 

que du déconfinement, 

même s'il est encore interdit d'aller l'admirer sur place !





PS (1)

oui c'est (presque) la même que chez nous, mais c'est Zerynthia africana christinae
voici Zygaena felix, la zygène de la joie !

une merveille : Pseudophilotes fatma... quel nom !

je vous ai préparé une surprise pour lundi 11 mai :

le jour de tous les Danger ! 

oui, c'est le nom du peintre Henri-Camille Danger (1857-1939) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire