jeudi 21 juin 2018

Une nécropole romaine à Valcabrère

Quand on visite Valcabrère, le premier mot, c'est réemploi : réemploi des vestiges romains de la cité romaine of course. Dans le pilier d'entrée, est encastré le premier, réemploi, une dédicace mortuaire :


on ne voit pas grand chose : à la troisième et cinquième ligne, le O barré veut dire que la personne est défunte (obitus, obita)

le patron se nommait Eros, tout un programme !

"Caius Julius Atticus, affranchi d'Eros, vivant, Julia Salviola affranchie d'Eros, décédée et 
Caius Julius Victor fils d'Atticus décédé à 18 ans"



Et qui dit épitaphe dit cimetière, autrefois on disait nécropole, avec des sarcophages.

Tel est le but de la recherche archéologique en cours, je viens de visiter : une équipe de chercheurs de l'Université de Lille a réuni des bénévoles de toute la France. Ils viennent de mettre à jour l'un des endroits d'où viennent les réemplois : dans le champ en face !


un drone comme celui-ci est facilement accessible. Il fait des photos formidables !


St-Bertrand au fond à droite

la nécropole en face de St-Just de Valcabrère

si la cuve est intacte, le couvercle cassé est enfoncé à l'intérieur


les mêmes au Sud dans l'ancien cloitre, construit sur une nécropole romaine

des réemplois partout : dehors au Sud

à l'intérieur, reposés à l'envers

rétablis à l'endroit

il règne ici une atmosphère biblique




ruta gravelolens, la rue

hypericum perforatum, le mille-pertuis

valeriana officinalis

ce sont nos ancêtres gallo-romains :

va-t-on leur redonner une sépulture ?





PS : la dernière fois, en 2016
attention : il y a 8 épisodes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire