lundi 4 juin 2018

Plaisir du jardin

C'est Voltaire qui l'a dit le mieux : les plus grands plaisirs se trouvent dans le jardin, surtout à cette saison. Contrairement à nous, la pluie et les orages incessants ne font pas peur aux plantes, au contraire, nos rhododendrons se croient en Bretagne !

Comme dans le cloitre de Poblet, ou dans le jardin des Augustins de Toulouse, j'ai créé mon Herbularius autrement appelé « jardin des plantes médicinales », destiné à cultiver les plantes dont j'ai besoin pour mes remèdes. Vous savez que certaines d’entre elles telles la marjolaine disposent de propriétés antiseptiques, permettant de soigner la nervosité et les maux de tête une fois bues en infusion. Cependant, de nombreux autres maux peuvent être soignés ou soulagés par l’intermédiaire de ces plantes comme la petite absinthe qui a comme vertu de soigner les maladies de l’estomac telles que le mal de mer et la nausée.

Ensuite, l’Hortus ou « le potager », est composé de légumes et de fines herbes utiles à l’alimentation. Tout cela est décrit dans ce que les spécialistes appellent "le schéma strict du plan de l’abbaye de Saint-Gall". Saint-Gall célèbre pour sa bibliothèque est en Suisse. Il doit y avoir des courgettes, du persil, des carottes et de la batavia. Vous voyez mes très grandes oseilles, parfaites pour la soupe du soir incluant un oeuf de poule élevée sur place, donc bio.



un festin monacal pour le dîner 









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire