jeudi 14 juin 2018

Patisserie Conté


C’est un des beaux établissements de la rue Croix Baragnon : parfait, quand on vient de faire ses emplettes, des sacs Douglas, des bijoux, de la déco moderne, un petit (ou mieux un grand) sac Vuiton… parfait donc de venir se restaurer chez Conté : c’est beau, le salon est meublé d’adorables fauteuils colorés. Les macarons ont des couleurs flamboyantes… et la clientèle de ce quartier (on est dans le triangle d’or) est en soi un sujet de fascination : on y trouve, si l’on aime le vocabulaire du Chef de l’Etat, les épouses des premiers de cordée, en tenue habillée, qui après les courses, font goûter leur gamin.

C'est la visite des allées Verdier ce premier vendredi de juin. Pas grand-chose de neuf chez les brocanteurs…Le mieux c'est le confit aux frites admirablement grasses servi sous les platanes…. mais sans dessert…vous allez voir !


…on décide de regarder le portail de Saint-Etienne et la reproduction de la voie lactée, ponctuée par les constellations de canicula à gauche, et du cygne à droite. Ce retour vers le passé est épuisant, et il nous faut reprendre pied dans l’époque actuelle. Pour rejoindre la place Esquirol et le parking du même nom où est garé le véhicule, nous décidons de prendre la rue croix Baragnon.

A la vue de la vitrine de Conté, la tentation... Il y a une seule table libre, le voilà, le dessert !








Carpe diem






PS :
le portail de St-Etienne :
http://babone5go2.blogspot.com/2016/01/verre-toulouse.html

on peut déjeuner léger pour un prix très correct

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire