dimanche 10 mai 2015

Printemps blanc (9)

Déjà dix jours qu’a commencé le « joli mois de mai », et plein de fleurs blanches cette fois ! Prenant les petites routes, nous décidons de nous rendre à Alan où a été organisé un joli marché d’artisans.












À la fin du XVè siècle, l'évêque Jean de Foix de Grailly transforma sa demeure en un fastueux palais décoré de fresques, disparues pour la plupart ; la tour orthogonale abritant un escalier à vis est un chef d'œuvre de l'art gothique flamboyant, avec son tympan orné d'une vache monumentale sculptée.  Au XVIIe et XVIIIè, les évêques qui y résidèrent apportèrent au palais des transformations, embellissements et remises au goût du jour mais à la Révolution l'édifice fut divisé et vendu comme bien national. En 1912 la célèbre vache, menacée d'être vendue à un amateur d'art étranger et exportée, fut défendue et sauvée par les habitants d'Alan. Le tympan fut classé monument historique. Oubliée de tous, la vaste bâtisse tomba peu à peu en ruine jusqu'en 1969 où un ténor d'opéra, Richard Gailland, avec l'aide d'amis passionnés, entreprit courageusement le sauvetage architectural du palais. Depuis 1998, deux artistes photographes, Yuri Lewinski et Mayotte Magnus, en poursuivent la restauration : rendez-vous cet été, pour une visite de l'intérieur !



"signun dei vivi" : "représentant du dieu vivant" 



















l'inscription est tronquée : "diligentes pacem ...." ,.. : "vous qui aimez la paix (gens de paix) reposez- vous ici avec nous"


Ce n’est pas tout ça, mais il va falloir se restaurer. Une course cycliste à Aurignac, le musée ne sera ouvert que cet après-midi, nous sommes dimanche, pas de restaurant en vue !


Le GPS nous emmène par des chemins improbables (mais sûrs) à Salies, où nous sommes certains d’être accueillis à l’Hotel du Centre : oui, les couleurs sont … catalanes … mais au menu de l’ardoise : tête de veau, sauce gribiche : Chirac aurait aimé !























entre la vache d’Alan

et le veau de Salies

on n’en sort pas …


…des vaches !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire