vendredi 29 mai 2015

Caddy ?


on est reparti pour ...



....une nouvelle B14 ?


Vous savez pourquoi c’est beau un caddy ? L’association du métal (le châssis ; l’avant ; les roues) et du bois (précieux), comme on construit un bateau. J’en avais rêvé depuis longtemps (http://babone5go2.blogspot.fr/2013/12/un-caddy-neige.html), surtout après avoir admiré le travail fou de mon voisin (http://babone5go2.blogspot.fr/2015/03/modeles-darsenal-montrejeau.html), prêt à me « coacher » (on n’entreprend plus rien de nos jours sans un coach) !

Voici quelques réalisations en vrai. Et surtout voici l’armature interne, que l’on revêt soit de tôle (il faut un vrai carrossier prêt à courber le métal et le souder sans que l’on voie le moindre choc, c’est un métier). Soit de bois, comme un bateau, le chic étant de laisser voir les tranches des clous qui doivent être en laiton, comme il se doit.















A l’échelle 1/7°, il faut donc partir d’un châssis, et de l’avant. Comme cela on a les cotes réelles et le plancher, sur lequel on va pouvoir tracer le dessous. Créer une coupe longitudinale. Et quelques couples transversaux, comme quand on construit son dériveur vous ai-je dit. La carcasse étant prête (ça c’est pour tomorrow), soit on la laisse transparente. Soit on la revêt de poirier (à l’extérieur) et de cuir (à l’intérieur).


Il se trouve qu’un professionnel suit depuis Avignon mes modestes créations, il se nomme Jean-Marc F. et prépare la construction de bateaux répliques Radiguet à vapeur modèle réduit. C’est un pro, il sait faire des plans avec un logiciel de DAO, et commander une fraiseuse numérique. Précieux de nos jours ! Il me rend visite, et sort d’une boite à chaussures (il a mis les dites chaussures aux pieds, pour conserver précieusement l’emballage de carton) les pièces que voilà. Il hésite à éparpiller ses efforts dans un prototype long à concevoir puis réaliser, et me tend l’objet…tentateur ... !

Le châssis est un ancien châssis dépareillé Brepsomn, un peu cabossé, un peu sale, un peu dessoudé. Il l’a déniché il y a des années dans une brocante, et rechigne à le remonter (je le comprends). Comme le soleil s’est caché, je me rue dessus pour lui donner un air un peu plus présentable : poussière enlevée. Peinture déjà un peu diluée. Soudure refaite (merci le gros fer à souder). Pas difficile de poser le dessous, et l’avant, pour m'encourager : voilà le départ pour les plans.






























Nous sommes à la version V.0

…il n’y a plus qu’à... !

…il me manque plein de pièces…

C’est reparti pour une aventure nouvelle !


(Vous en voulez un vous aussi ?

(il est plus facile d’en faire deux ou trois à la fois, que successivement)


voici le site de Jean-Marc F.
http://www.le-narval-a-vapeur.fr/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire