mercredi 22 juin 2022

Erdbeer-Hof : cabanes à fraises à Berlin





Christine revient de Berlin. Les voyages changent la vie, tant qu'à faire, se rendre à Berlin représente un dépaysement total. Comme j'y suis allé six fois pendant ma jeunesse, dont Berlin-Est alors interdit pour admirer le buste de Nefertiti, je lui demande (bêtement) -"si elle a mangé des saucisses dans la rue", comme j'en ai le souvenir ébloui. Elle me répond -"non, mais j'ai mangé des fraises, dans des kiosques" , rouges comme des fraises ! 

"elle ramène un peu sa fraise" !


je lui donne raison

avec Abraham, mignon poète



d'ailleurs les grands peintres ont toujours aimé les fraises

Pierre Bonnard

Félix Vallotton

et Auguste Renoir

la France d'ailleurs vient de s'endetter un peu plus


et le paiera 24,3 millions ...  si le Louvre trouve les sous... 



si j'étais, moi, (un mec), allé à Berlin, aurais-je cherché une allégorie féminine ?


le peintre Albert Anker, Suisse mais bilingue a peint "Mariette aux fraises"

elle a l'air un peu triste Mariette ? 

elle passe son temps à porter des trucs


ce n'est pas le genre d'allégorie auquel je pensais ...

... plutôt cette Mädchen voyez-vous

sa glace (aux fraises) a chuté


mais sans doute, "sucrai-je les fraises" ?


ce qui n'est pas le cas de tous ces beaux messieurs : 

"Les hommes cueillaient les fruits de l’arbousier, les fraises des montagnes, les cornouilles, les mûres qui pendent aux ronces épineuses et les glands tombés de l’arbre de Jupiter aux larges ramures".

Ovide, Les Métamorphoses 

"Celui qui ne sait rien, n’aime rien.

Celui qui n’est capable de rien ne comprend rien.

Celui qui ne comprend rien est sans valeur.

Mais celui qui comprend, celui-là aime, observe, voit.

Plus on en sait sur une chose, plus grand est l’amour.

Qui imagine que tous les fruits mûrissent en même temps que les fraises ne sait rien des raisins".

Paracelse 

"Je ne puis pas plus te montrer un papillon dans une chenille, qu’une fraise dans sa fleur : il faut que le soleil ait mûri l’un et l’autre".

Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature


Est-ce que les fraises enceintes ont des envies de femmes?

Patrick Sébastien, Carnet de notes (2001)

 

"La fraise est une des plus aimables productions naturelles: elle est abondante et salubre, elle mûrit jusques sous les climats polaires: elle me paraît dans les fruits, ce qu’est la violette parmi les fleurs, suave, belle et simple".

Etienne Pivert de Senancour, Obermann (1804), lettre 59


"Si Dieu n’aimait pas les enfants, il aurait fait les fraises acides".

Sylvain Tesson, Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages (2008)

il en reste encore, je vous offre cette merveilleuse barquette ...

... de gariguettes

y en a-t-il à Berlin ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire