jeudi 30 juin 2022

Auguste Clergé, peintre Montparno, peint la mer

Tous les jours, je m'interroge : que vais-je bien pouvoir trouver à écrire ? Avec ce 3541ème billet, la première difficulté a été de trouver une idée neuve. La seconde de ne pas me répéter ! La troisième est de trouver des images impeccables et plutôt jolies (dans mon cas, aussi difficile qu'il s'agisse des papillons ; des maquettes ; des voitures ; vitraux et oeuvres d'art). Je suis actionné par une idée persistante : le génie humain est si grand, que si je ne trouvais pas, c'est que je serais mauvais ! Or internet, facebook, et les groupes grandissants de photographes passionnés sont là pour m'aider : je suis là pour donner du sens à leurs flashes, pour décrypter où la photo a été prise, pour trouver le titre, car chacun désirant promouvoir son nom dans l'espoir de gagner "de la thune" masque les informations pour qu'on l'admire lui (ou elle), plutôt que le sujet qu'il décrit ! 

c'est donc une pêche sur les côtes de Bretagne ! J'aurais proposé la Méditerranée, avec la madrague, vu le mode de pêche au filet à plusieurs bateaux ?

je trouve un sujet cousin

C'est une fois encore sur facebook que je trouve le tableau qui précède, d'Auguste Clergé, peintre de Montparnasse, pas loin de la Coupole où il a peint l'une des colonnes. 


Getty images met son nom sur ses images, pour les signer puis les vendre 475€ ! 

Je suis émerveillé, et consacre de longues heures à l'ombre de la canicule pour chercher ses oeuvres : un travail de moine copiste moderne, mais je progresse ! Une blogueuse m'aide, pas n'importe qui ! 


https://gwenaelleabolivier.wordpress.com/2016/04/06/auguste-clerge-chevalier-de-la-zone/

Et puis la Bretagne est bien là, mieux encore à Quimper, la plus belle ville de France disait un Haut fonctionnaire chargé de l'aménagement du Territoire dont j'ai oublié le nom, où est située cette belle Galerie :


Est-ce dans les années 40-43 ? Clergé rencontre celle qui sera sa dernière (et 3è) compagne, Colette Chasseigneaux, modèle des peintres et peintre elle-même, elle posa avec sa soeur Solange pour le peintre Pinchus Krémègne. Clergé toujours lié à Alice Reichen (avec laquelle il s'est mariée en 1920) accueille à l’atelier sa nouvelle modèle et élève, mais cette présence imposée à la comédienne instaurera un climat de jalousie difficile. (on comprend ! ) Colette travaillera auprès de lui durant une quinzaine d’années et l’accompagnera jusqu’à la fin. Dernière exposition en 1961 à la galerie Paul Cézanne. Clergé malade, sera hospitalisé à l’Hôpital Laënnec de Paris. Resteront ses ultimes croquis de la salle commune dessinés depuis l’hôpital. Il y décèdera en septembre 1963.

Si je veux boucler la boucle, Auguste Clergé est né à Troyes le 20 janvier 1891 et donc mort à Paris le 2 septembre 1963, il fut peintre, lithographe, illustrateur, décorateur de théâtre, acteur de théâtre, trapéziste, clown, fresquiste et graveur français.

Fils d'un taxidermiste, il commence sa carrière comme trapéziste puis clown dans un cirque avant de s’installer en 1910 à Paris où il s'inscrit à l'École des beaux-arts où il est élève de Fernand Cormon.


Blessé et démobilisé en 1916, il se fait connaître à Montparnasse où il fréquente donc entre autres, Chaïm Soutine, Modigliani, Kees Van Dongen, Maurice Utrillo et Jules Emile Zing et Maurice Le Scouezec et où il fonde une compagnie de peintres.

au premier rang, avec le noeud papillon

Par sa seconde épouse, actrice dans la troupe des Pitoëff, il devient lui-même acteur et peint aussi des décors de théâtre (1920-1932). En 1936, il est le voisin du peintre Yves Tanguy au 51 bis rue du Moulin Vert, à Paris. Il y vit avec sa femme Alice Clergé, artiste dramatique.

En 1928, à Paris, il fonde le salon des populistes. Membre du Salon des indépendants, il expose au Salon des Tuileries de 1929 les toiles Hiver 1929 à Amsterdam et Rome, San Paole et San Giovanni


En 1948, il décore à fresque les salons du parfumeur Roger & Gallet. Il meurt à l'hôpital Laennec dans le 7earrondissement de Paris.

J'aime ses toiles d'Hossegor et de la forêt landaise, mais aussi celles de Sologne



à Marseille, j'ai vécu une scène semblable sur un pointu, de petit-déjeuner aux anchois


il a peint la Ciotat


et le port de Toulon


mieux encore : St Jean de Luz


il aimait la campagne



et le repas dans l'étable

j'aime ses natures mortes aux poissons



et ses bucherons, dans des paysages idylliques



je n'ai trouvé que cette toile animalière

très rigolote


un grand peintre !


je reproduis le lien avec la galerielesmontparnos...
...l'atelier d'Auguste Clergé intact...
...un lieu unique de l'art ...où a travaillé Gauguin...



PS : appel aux amis parisiens, qui fréquentent assidûment la Coupole

pouvez vous regarder les colonnes peintes, et dénicher ce que je n'ai su faire, celle où figurerait la signature d'Auguste Clergé ?

merci !

le facebook de la Coupole communique cette photo sans aller dans le détail

ttps://www.facebook.com/LaCoupoleParisMontparnasse/photos/a.1525394904419082/2882651818693377/

j'ai conscience du boulot !



je dois dire que la majorité des clients viennent pour ça :


je leur conseille plutôt cela :

avec les mêmes potatoes que Mac Do, cela fait chic et canaille, non ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire