mardi 12 mars 2019

Verrière au Vagenende


Encore une histoire de bouillon !
















Située dans un immeuble construit en 1878, la Brasserie Vagenende n'a pas toujours porté ce nom. Dans la boutique, en rez-de-chaussée, reprise en 1904, les frères Edouard et Camille Chartier fondateurs d'une chaîne de "Bouillons" installent un de ces restaurants populaires qui font leur réputation et leur fortune d’alors. Ces derniers en soignent tout particulièrement le décor, lui donnant tout le charme et le luxe de la Belle Epoque: Des miroirs biseautés, qui se reflètent à l'infini, encadrés de boiseries travaillées dans un pur style "nouille" fait de courbes et d'arabesques.










Il faut entrer pour admirer la verrière qui recouvre une ancienne cour intérieure, la faïence aux motifs de fruits tressés, les 36 paysages peints sur pâte de verre crées et signés par Pivain, les cloisons basses ouvragées qui soutiennent des piliers portemanteaux en bronze.





Après quelques années d'exploitation, ce Bouillon Chartier est repris par son grand concurrent Rougeot qui le cède à son tour, dans les années 20, à la famille Vagenende; celle ci, durant plus de cinquante ans, s'évertue à conserver et sauvegarder tout le cachet "début de siècle" de cet endroit populaire … qui faillit devenir un supermarché en 1966 ! Heureusement, suite à une campagne de presse, l'intervention d'André Malraux fait échouer le projet de destruction en demandant son classement.

Et depuis 1983 l'inscription du plafond, des murs et des sols, à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, garantit la préservation de ce bijou de la Belle Epoque, sous l'œil avisé de ses propriétaires Monique et Marie Egurreguy.


Mon truc à moi, je dis ça, je dis rien, c'est de choisir un petit coin ...


... et de commander le régal absolu, qui ne coûte rien : du pain grillé. De la moëlle (d'os à moëlle) tartinée dessus !



...avec un Chardonnay...

... le bonheur sous la verrière !


142 boulevard Saint-Germain
75006 Paris
01 43 26 68 18


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire