jeudi 7 mars 2019

Caddy2 : retour de peinture

C'est un exercice de patience ! Mais comme pour une vraie voiture, il y a un long boulot : enlever la rouille ; colmater les défauts d'ajustage ; poncer ; apprêter, peindre, vernir ... et laisser sécher. Mais au dernier moment, découverte d'une coulure de vernis : il faut bien une heure pour la poncer, repeindre, revernir, et faire disparaître. Le tableau de bord a deux côtés : celui qui se voit, couleur du cuir : rouge, et le côté opposé caché. Il y a une chance sur deux de peindre l'envers : bingo ! il faut enlever la peinture du mauvais côté, et peindre à l'endroit... derniers épisodes, mais la fin est pour bientôt !

voilà le bon côté !

Voici les premières photos in situ, ainsi que toutes les pièces regroupées à l'Anglaise, avant remontage final : les modélistes Anglais ont l'habitude de cette présentation qui m'a toujours fasciné : toutes les pièces regroupées ! Nathalie F. à l'époque, qui date de quinze ans, disait qu'il lui fallait précisément trois jours pour remonter une Bugatti 35 Art-Collection-Auto. 

pas la peine de souffler : il est à l'envers !

le mauvais côté : l'interrupteur est à gauche, comme le trou de la conduite de direction !



il fait soleil : présentation à l'Anglaise :




le train avant reste à peindre

comme les ressorts arrière

transmission chromée (le luxe) et train arrière
les quatre phares, et le feu rouge


volant, avec moyeu Ettore Bugatti, un vestige (antique) de T57 !


Si moi je mets un mois, il m'en restera neuf disponibles pour un modèle que j'ai immatriculé

2018 ! ! 



vais-je trouver une (nouvelle) voiture en 2019 ?



1 commentaire: