lundi 8 avril 2019

J'ai retrouvé le Christina O


La télé ces jours-ci nous montrait la vie dramatique des Kennedy, de Jackie, sa femme, devenue la maîtresse de Robert, son beau frère, avant d'épouser Onassis. Sans omettre Maria Calas.  Onassis se comparant à Ulysse, avait réussi à se faire aimer de la plus grande cantatrice du moment, et de la femme du Président de la plus grande puissance mondiale. Avant d'acheter l'ile de Skorpios, (faute d'Ithaque), Onassis avait acquis un grand yacht, d'où il dirigeait ses affaires, et où il promenait les invités les plus prestigieux de la planète. 

Christina Onassis, du nom de sa fille Christina, est une frégate de classe River de la marine canadienne, construit par la compagnie Canadian Vickers, navire escorte de 1943 baptisé HMCS Stormont (K327) à son lancement. Il est utilisé dans la lutte anti-sous-marine lors de la Seconde Guerre mondiale. Un peu comme le Calypso de Cousteau.









la piscine avec la mosaïque du Minotaure. On la recouvre pour en faire une piste de danse

le piano de concert de Maria Callas

la chambre de Jackie et sa salle de bains



En 1954 Aristote Onassis l'achète 34.000 dollars, le prix d'une bagnole, et dépense plus de 4 millions pour en faire le yacht le plus luxueux et high-tech de l'époque, aménagé par l'architecte allemand Cäsar Pinnau (qui a également réalisé la piscine sur le toit de l'hôtel Bristol, à Paris, et le yacht Atlantis II de Stavros Niarchos). 

Dans l’épopée d’Homère, c’est en mendiant qu’Ulysse revient en son royaume, après vingt années d’errance. En posant le pied à Skorpios, Onassis, lui, retrouve la Grèce en nabab. À 57 ans, le petit émigré de Smyrne, dont une partie de la famille a été massacrée par les Turcs en 1922, a érigé une immense fortune. « Ari » a vendu des balles de tabac en Argentine, racheté des cargos au Canada, inventé les pavillons de complaisance (au Panama), fait construire les premiers supertankers pour transporter le pétrole. À la tête de la plus grande flotte du globe, il s’impose en nouveau Poséidon. Il possède en outre des parts dans une centaine de sociétés et se lance à la conquête des cieux en créant la compagnie Olympic Airways. À Monaco, où se pressent déjà les grandes fortunes internationales, il est l’actionnaire principal de la très puissante Société des bains de mer (SBM), qui contrôle tout ce qui rapporte de l’argent dans la principauté, du casino aux affaires immobilières. C’est aussi au pied du Rocher qu’il mouille son yacht flamboyant.



Les croisières qu’il organise à bord de son grand navire blanc sont autant de fêtes somptueuses où défilent les stars d'Holly­wood, les plus grands brasseurs d’affaires et les têtes couronnées. Sur le pont ou dans la majestueuse salle de bal, Marlène Dietrich et le couple Liz Taylor-Richard Burton croisent l’ancien roi égyptien Farouk, la Bégum et Winston Churchill. « Quand Churchill était premier ministre de Grande-Bretagne, il n’est venu à Athènes qu’une seule fois, en 1944. Onassis le recevait à titre personnel plusieurs fois par an : tous les Grecs avaient de quoi être impressionnés », se rappelle l’écrivain grec Vassili Vassilikos (notamment auteur de Z). À en croire ce dernier, la folie de l’armateur pour Skorpios lui aurait été soufflée par Éole : « Il a voulu une île privée parce que ses croisières étaient souvent contrariées par le meltemi, le vent de la mer Égée, raconte-t-il dans un large sourire. Il se retrouvait coincé à quai dans des îles perdues et passait le temps en distribuant des billets aux pauvres qui s’approchaient de son bateau. Du coup, les habitants de ces terres couraient prier à l’église pour que le vent ne s’arrête jamais... »




la petite maison de Maria Callas

Onassis jette l’ancre à Skorpios à l’été 1964. À cette date, il lance d’incroyables travaux (qui dureront cinq ans) pour transformer un rocher sauvage en havre secret. Un chaland décharge des tonnes de bitume que des ouvriers au torse nu étalent sous le soleil pour tracer six kilomètres de route. D’autres tassent du sable pour former une plage privée. Des bulldozers déblaient les pâturages où des pépiniéristes convoqués à grands frais plantent oliviers, eucalyptus, cyprès, et une centaine d’espèces de fleurs. Des maçons construisent deux maisons d’hôtes et une ferme pour élever les animaux et cultiver les fruits et les légumes qui serviront aux cuisiniers du maître à confectionner les repas. Car si Onassis le milliardaire a fait de son yacht un palace flottant (à bord duquel on servait six sortes de caviar acheminées d’Iran par avion), Ari l’épicurien veut qu’à Skorpios, le luxe découle de la simplicité. Seuls doivent compter la pureté du ciel et de la mer, le parfum du jasmin, la fraîcheur des bougainvilliers et le chant des criquets. Un paradis conçu pour abriter ses amours.

Tel son héros, Ulysse, qui passa entre les bras de Circée, Calypso et Nausicaa tandis que Pénélope l’attendait, Onassis ne se contente pas d’être un conquérant des mers et des affaires : ses aventures sont aussi féminines.

oui c'est Jackie K, pas de quoi en faire un plat

je vous laisse revoir toute l'histoire, dont la fin est tragique, en replay.

Après la disparition d'Onassis en 1975, sa fille Christina cède le yacht au gouvernement grec, qui l'utilise comme yacht présidentiel.

En 1998, la société Tauck le rachète. Puis le fait restaurer en 2001 par un ami de la famille Onassis, le Grec John-Paul Papanicolaou. En 2014, il est proposé à la vente pour 25 millions d'euros.

Le yacht est à nouveau rénové en 2015 et subit plusieurs améliorations en 2017. Depuis, il est proposé à la location à partir de 560 000 €/semaine par son agence centrale, Morley Yachts : je vous donne ses coordonnées, au cas-où ? ?


si vous êtes un peu juste, il y a des yachts plus petits à louer

De nos jours, Skorpios est envahie de touristes, et je vous ai proposé autrefois d'autres croisières plus sympa en mer Egée : http://babone5go2.blogspot.com/2018/08/villa-donna-skopelos.html, et des yachts plus accessibles : http://babone5go2.blogspot.com/2018/08/il-sappelle-tai-mo-shan-4.html

Les nouveaux riches sont Russes : Ekaterina Rybolovleva est la fille de l'oligarque Dmitri Rybolovlev, qui a acquis en décembre 2011 le club de football monégasque, l'AS Monaco. Médecin de formation, il a fait sa fortune, entre autres, dans la postasse. Dmitri Rybolovlev, 46 ans, dispose d'une fortune estimée par le magazine Forbes à quelque 9 milliards de dollars. Il a payé l'ile de Skorpios à Ekaterina pour ses 24 ans...toute meublée ... avec la tombe d'Onassis !

... o tempora mores !




Il faut lire Vanity fair : "l'île aux amants maudits" :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire