dimanche 18 octobre 2015

Un balcon sur la mer (9)

Sitges modernista

Sitges  est noire de monde, il parait que les Barcelonais y viennent passer le week-end. Impossible de se garer dans les rues étroites, souvent piétonnes : seule solution, le parking du Mercadona.

La dernière fois, nous avions visité le musée. http://babone5go2.blogspot.fr/2015/08/vuelvo-ser-catalan-3.html.

Cette fois, nous dénichons un hôtel romantique, et décidons de faire comme les Barcelonais. Le nez en l’air, je cherche les coupoles ; les vitraux, il y en a des tas !





Sur la plage, Santiago Russinol et I Ramon Casas figés dans le bronze discutent pour l’éternité, dans le jacassement des perroquets verts. Aux pieds du grand escalier qui monte à l’Eglise, la sirène nous barre l’accès à la mer.





Cette fois-ci, pas de musée, les boutiques sont pleines de jolies choses à regarder


et acheter !






































































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire