mardi 13 octobre 2015

Un balcon sur la mer (5)

Je vous dois quelques explications : le bacon donne vraiment sur la mer, l’immeuble dont nous sommes le couronnement en quelque sorte n’ayant pas tout à fait les pieds dans l’eau, étant construit sur la falaise.

Rien n’étant jamais tout à fait parfait, il faut donc descendre, (puis remonter dans le sens inverse) les investisseurs ayant prévu le réchauffement climatique, et le rehaussement du niveau de la mer, on n’est pas près d’être submergés, ce qui garantit d’autres vacances au sec. 

Je vais y revenir s’agissant de la villa romaine que nous dominons. Nous descendons donc  les escaliers ; puis la falaise, tout cela par des escaliers (creusés dans la falaise), et nous retrouvons au niveau de la mer, c’est là que nous mettons les pieds dans l’eau (de mer).


J’imaginais que depuis deux mille ans, la mer avait peu à peu monté, et que les ruines romaines seraient submergées : je suis allé vérifier avec masque et tuba : que non ! manifestement on dirait le rejet des égoûts de la villa romaine, puisque l’architecte (antique) a prévu un coude, dans le canal terminal, pour éviter le refoulement des eaux de mer. Tout au-dessus subsistent les vestiges de deux pièces de forme cylindrique, sans doute couvertes d’un dôme qui a disparu. Des thermes marins à n’en pas douter !



Un balcon sur la mer

et les pieds dans l’eau !


C Q F D !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire