mardi 13 octobre 2015

Un balcon sur la mer (4)

Ce n’est pas tout, il faut se sustenter ! Ouf, Mercadona est ouvert malgré le jour férié, il était fermé hier, impossible de passer plus de temps en laissant les Catalans sur leur faim. Ravitaillement de base, Vermouth pour l’apéro. Gazpacho pour le soir. Rosé pour ce midi. Nous réussissons à réunir les ingrédients de base pour ne pas mourir de faim.

Le stand de poisson est comme toujours à la hauteur. Les dorades sont ...royales ; les Saint-Pierre tout frais. Nous nous décidons pour des sardines, ce sera pour ce soir ; pour ce midi un loup pour deux suffira.


Moulinex emporté par précaution tient ses promesses : le loup grille sur le balcon, fourré du fenouil déniché dans un fossé, pendant que nous contemplons la mer, le bruit du ressac dans les oreilles. Nous venons d’acheter le dernier Eole chez le potier voisin.






Il fait beau, il fait toujours beau ici

Le loup est mouillé, sublime de fraicheur

Goût de grillé

Joues tendrissimes

Même pas besoin d’aller au restau


Où pourrait-on manger aussi raffiné ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire