mardi 27 octobre 2015

Marta Solsona à Sitgès

la petite Cris (à poser chez soi)

Il me faut être de retour, chercher des photos concernant Sitgès, pour constater que nous n’avons pas visité la plage Nord, dommage, elle est ornée de statues ! Et par n’importe lesquelles : Dona Mediterrània par Lluïsa Granero, et Cris par Marta Solsona.

Ce sont des dames très déshabillées, pas grave, elles sont face à la mer et aux plages ; Marta Solsona a d’ailleurs réalisé une grand sculpture encore plus légitime si elle avait été posée à cet endroit, el Bany, pas de chance c’est la Ville d’Albi qui l’a installée dans un jardin public, où elle parait un peu incongrue au milieu des plantes (du jardin des…).






Marta est née dans les nouveaux quartiers du centre de Barcelone. Sa véritable vocation, dès l’enfance, est les arts plastiques et l’art sous toutes ses formes, notamment la musique, la danse classique, etc. Encouragée par ses enfants et son mari, elle abandonne sa vie commerciale stressante pour réaliser son rêve de toujours. Elle obtient brillamment le Diplôme d’études de Dessin, Composition et Peinture (Certificado de Estudios de Dibujo, Composición y Pintura) de l’Ecole de la Diputación de Barcelone. Elle étudie la spécialité des techniques sculpturales à la Faculté des Beaux-Arts de l’Université de Barcelone et prépare un doctorat. Ensuite, Marta obtient le diplôme d’études de «Sculptures internes et Techniques sculpturales» à l’espace Philimón de Paris.

Dona Mediterrànea

Sa passion et sa véritable vocation demeurent l’Art. Pendant sept ans, elle est membre des expositions du «Cercle artistique San Lluc» de Barcelone. L’Art est pour elle «La Porte de la Liberté», la libération de la «Pensée et des Sentiments». La Culture et l’Education ont un «poids spécifique» pour la société actuelle devenue si matérialiste. Yes !

la grande Cris de Sitgès

Célèbre dans le monde entier, Marta Solsona expose ses oeuvres dans de nombreux pays : Allemagne, Autriche, Emirats Arabe Unis, Etats-Unis, France, Espagne, Suisse...(et chez elle à Sitgès) !

décidément à peine revenus

il faut qu’on y retourne !







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire