jeudi 22 octobre 2015

Un balcon sur la mer (15)

Museudelferrocarril de Vilanova i la Geltrù

L’avantage quand on passe un temps long est que l’on a le temps de réfléchir ; préparer ; repérer ; découvrir : grâce il faut bien l’avouer à googlemap (il est donc indispensable d’avoir accès à internet, je le fais grâce à l’Hôtel voisin distant à vol d’oiseau de moins d'un kilomètre, et dont le précieux wifi arrive sur le balcon presque à fin de course, certes, mais arrive quand même).



Donc je découvre presque par hasard la Ville de Vilanova (sans doute une ville neuve) i la Geltru alors là je sèche. C’est le nom du seigneur féodal de Geltrú qui, dans l’an 1000, s’octroyait le droit de cuissage sur la partie féminine de la population, banalité sur laquelle on ne s’étendra pas.

Je passe parce qu’une particularité de cette ville, située pas loin de la mer et de Sitgès, est d’avoir conservé sa rotonde de chemin de fer, avec des tas de locomotives dedans qui en font un autre musée de chemins de fers de Catalogne.


Je dis un autre car le premier est à Lleida, il faudra naturellement que je vous le fasse connaitre.


l'ancêtre 1838
Voici donc quelques images étonnantes, de ce pays où l’on ne croit pouvoir se déplacer que sur les autoroutes européennes, mais où la Renfe ( Red Nacional de los Ferrocarriles Españoles) est très présente et cela depuis les débuts du chemin de fer (1838).

la Vierge à toutes les sauces

Il suffirait pour nous de monter dans le train qui suit la côte, pour nous évader sans avoir à garer le véhicule soit à Barcelone ; soit à Valencia au Sud.


le Talgo




sûr qu'on va le faire...

...la prochaine fois !


l'ancien poste d'aiguillage de Barcelone





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire