dimanche 11 août 2019

La Garonne sèche en une nuit

Huit août date rituelle, anniversaire annuel, nous avons réservé à Bossost dans le restaurant habituel, mais grande première, pour dîner : principe de précaution oblige, si on réserve à l'hôtel Garona, on observera la Garonne, on entendra la Garonne, on évitera la route de nuit, et on repartira tranquille le lendemain matin. Nous arrivons donc dans l'après-midi, par une vive chaleur, telle que la Patronne nous raconte que n'ayant jamais vu ça en montagne, elle n'a pas équipé la chambre de la climatisation ! Heureusement qu'il fera plus frais la nuit !


la végétation trace un double coeur en face, ça tombe bien !

en face un champ de choux, le propriétaire chasse les chenilles de piéride... du choux !


La Garonne coule bien pleine, et j'observe au zoom l'activité des oiseaux


ce n'est pas ça, par contre, celui-ci n'arrête pas de fouiner sous les roches







c'est un cincle plongeur juvénile !

voici l'adulte :



la nuit, j'ai beau observer, je ne vois rien, la nuit tous les cincles sont gris !

mais le matin

le cincle ne plonge plus

et la Garonne est partie





la veille au soir, nous avons donc fêté notre anniversaire

je vous montre nos petits plats

demain !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire