dimanche 24 février 2019

Wallace's giant bee recovered in Indonesia



On a retrouvé la plus grosse abeille du monde !





 « Un bouledogue volant ! » : c’est en ces termes que le photographe naturaliste Clay Bolt a décrit dans un communiqué publié jeudi 21 février par la Global Wildlife Conservation un spécimen rare d’insecte volant, la plus grosse abeille du monde. Vivant uniquement sur un archipel reculé d’Indonésie, l’abeille de Wallace, qui est aussi connue sous le nom de Megachile pluto, est de la taille d’un pouce humain. On ne l’avait pas aperçue depuis près de trente ans.

« C’était à couper le souffle », a commenté M. Bolt : « De voir à quel point cette espèce est grande et magnifique, d’entendre le son de ses ailes géantes (…) était incroyable. » Je vous ai traduit ses propos bien entendu ! Pour cette espèce très rare, la femelle peut atteindre près de 4 cm de long et plus de 6 cm d’envergure, soit quatre fois plus que l’abeille à miel. Quand on y réfléchit bien, ce sont les proportions de notre abeille charpentière qui possède, elle aussi, des machoîres en forme de gouges (1)






la bande blanche bien visible sur cet individu frais
Découverte en 1858 par Alfred Russel Wallace, on a perdu sa trace pendant plus d’un siècle, avant qu’un entomologiste ne la redécouvre en 1981. Plusieurs expéditions avaient depuis été menées dans les îles Moluques pour la retrouver. Toutes avaient échoué, jusqu’à ce que Megachile pluto croise enfin une nouvelle fois le chemin des hommes.

« J’espère que cette redécouverte va déclencher de nouvelles recherches qui vont nous permettre de mieux comprendre cette abeille unique et de la protéger », a commenté Eli Wyman, entomologiste de l’université de Princeton qui participait au voyage. La liste rouge des espèces en danger de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe l’abeille de Wallace comme « vulnérable », notant que son habitat reculé rend son étude difficile.

Vous avez vu ses mandibules ? L'espèce présente un fort dimorphisme sexuel : les femelles peuvent atteindre une longueur de 38 mm, avec une envergure de 63,5 mm, mais les mâles ne mesurent qu'environ 23 mm de long. Seules les femmes ont de grandes mâchoires, et se distinguent par une  bande blanche remarquable sur l'abdomen.




j'imagine qu'il s'agit d'un petit-monsieur ? ?

Ces abeilles construisent des nids collectifs à l'intérieur des nids actifs de la termite arboricole Microcerotermes amboinensis. L'abeille utilise de la résine d'arbre pour construire des compartiments à l'intérieur du nid de termites, qui protège ses galeries. Les abeilles femelles quittent leur nid à plusieurs reprises pour chercher de la résine qui provient d'Anisoptera thurifera. Les grosses mâchoires de l'abeille aident au pétrissage de la résine en grosses boules. L'association de l'abeille avec le termite est donc obligatoire .

Ces abeilles font-elles du miel ? Pas de réponse, mais j'imagine que non. Sont-elles des pollinisateurs ? Néant ? Quels rapports avec le frelon asiatique ? Je vais tenter de vous répondre :

Le frelon asiatique ou frelon à pattes jaunes (Vespa velutina), est une espèce d'hyménoptères de la famille des Vespidae, de la sous-famille des Vespinae et du genre Vespa. En France, la sous-espèce noire (nigrithorax)  se révèle être un nuisible très invasif du fait de l'absence de prédateur et de ses besoins protéinés. Tous les autres insectes sont des proies pour ce prédateur non spécifique. Il est de fait destructeur de la diversité et menace la chaine alimentaire autour de ses nids. Ce frelon nuisible est capable de détruire des ruchers d'abeilles domestiques en une seule saison et accélère la disparition des apiculteurs en ruinant leurs exploitations. Son aire de distribution d'origine se situe en Asie.



La dimension est similaire à celle de l’abeille de Wallace : la reine mesurant jusqu’à 35mm.

La planète nous réserve bien des surprises !

protégeons les espèces survivantes !



PS (1) https://babone5go2.blogspot.com/2015/04/xylocope.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire