mardi 16 mars 2021

Le général à Notre Dame




Julien le Bras, à côté du Général, un nom prédestiné, construit les cintres

la clé de voute en métal exécutée au mm près

essais avant la pose in situ, qui a nécessité le transport sur place, et le montage, terminé aujourd'hui


A chacun son métier, les vaches seront bien gardées ! Quand on fait de la politique, il faut un visionnaire, engagé, soucieux du devoir et de l'intérêt général. Mon modèle, à cause de la vision, c'est le Général... de Gaulle !  ... le Président a joué son rôle, en imposant le délai : 5 ans après l'incendie.

Le devoir, c'est Alex Kahn qui l'explique le mieux, dans son dernier livre qui pourrait être la ligne directrice de tout engagement d'homme : "et le bien dans tout ça" ? : 

« “Sois raisonnable et humain !” m’a lancé Jean Kahn, mon père, avant de se donner la mort. Ai-je bien suivi ce fil d’Ariane qui m’a été offert ? Lorsque beaucoup du ruban de la vie a déjà été déroulé, on se retourne parfois pour en juger l’aspect. J’en ai ressenti le besoin pour apprécier la cohérence d’un parcours, confronté aux questions, situations, dilemmes, engagements et combats auxquels j’ai été mêlé. 

Encore en cette année 2020, j’ai eu à prendre position et à analyser la crise sanitaire de la Covid-19. En tant que Président de la Ligue nationale contre le cancer, mobilisé pour la protection des personnes malades et spécialiste du sujet. Et en tant que citoyen engagé et attentif, explorateur anxieux de la  “voie bonne”  en tout domaine : la politique, la violence, le Progrès, les technologies, la vie humaine… 

La route a déjà été longue, semée d’embûches comme toute existence, souvent contournée, presque un labyrinthe. Cependant, j’avais, comme Thésée, mon fil d’Ariane. À moi aussi, il a été confié par amour. L’ai-je toujours tenu ? »

Quand il s'est agi de reconstruire Notre Dame, le Président a eu une réaction logique et efficace : nommer un Général à la tête du projet. Logique, un Général est construit pour mener la guerre, y compris en diriger l'intendance : manifestement, la lutte contre le covid n'est pas menée par un organisateur de la même trempe, et on en voit les résultats décevants : pas de Chef intraitable contre le covid, les décisions remises en cause en permanence, pourtant, nous ne manquons pas de Généraux ?

Le Général Georgelin, qui descend du Rodin américain, à savoir Augustus Saint-Gaudens par sa mère, avait par sa présence honoré la cérémonie que nous avions organisée pour la réhabilitation du monument inauguré en 1932, puis fondu par Vichy, en hommage au sculpteur du dollar américain, issu d'une famille d'Aspet.(1)

Il veille avec précision à la ré-inauguration le 15 avril 2024 

où le grand orgue jouera un Te Deum

il a le sens de l'humour, quand il affirme avec trois ans d'avance :

-"nous avons prévu la cérémonie à 11 heures... peut-être ce sera seulement 11 heures trente" !

Notre Dame est en bonnes mains



j'aime bien Jean-Jacque Annaud, voilà qu'il s'en mêle !



Le réalisateur français Jean-Jacques Annaud (La Guerre du feu, Le Nom de la rose, L'Ours ...) a débuté mardi 9 mars à Bourges le tournage de son film Notre-Dame brûle sur l'incendie de Notre-Dame-de-Paris, survenu le 15 avril 2019. Son ambition ? Donner aux spectateurs l'envie "de retourner dans une grande salle" pour une histoire "tellement invraisemblable", a-t-il confié à l'AFP.  La sortie du film est prévue en "avril 2022".

https://www.francetvinfo.fr/recherche/?request=incendie+Notre+Dame 


merci à Pierrick Delobelle et au Berry Republicain pour leur interview :

Comment avez-vous préparé ce film ?

Jean-Jacques Annaud : J'ai rencontré tout le monde, tous les pompiers, petits ou grands, du général au caporal. C'est un film qui comprend des éléments cinématographiques tellement invraisemblables... Je n'aurais pas osé faire ces rebondissements dramatiques, si ce n'était pas verrouillé sur la vérité. Je n'ai jamais écrit un scénario avec autant de bonheur, aussi rapidement. Ce scénario reflète à 98 % la vérité de la réalité. 

Votre film aura donc une dimension documentaire ?

A peu près 5% du film seront des images d'archives, de portables, de télévision. Nous ne racontons pas de bobards, il suffit de suivre la réalité qui est infiniment plus baroque, parfois burlesque. (...) Comment oser dire que dans le premier véhicule qui part pour secourir cette cathédrale il y a quatre pompiers, deux n'ont jamais connu le feu et deux sont des filles. Il y a 1% de femmes pompiers et là elles sont deux. Cela ressemble à un film hollywoodien. 

Les pompiers seront-ils les personnages principaux ?

C'est ce qu'on appelle un film choral, le personnage principal, la star, c'est Notre-Dame. C'est comme si je racontais l'histoire d'une victime qui est en train de mourir et les médecins n'arrivent pas... Dieu merci, c'est un happy end. (...) Les personnages qui interviennent, ce sont ceux qui ont contribué à sauver la cathédrale: ils sont une poignée. Il y a ce groupe de quatre jeunes gens. Ils sont tout seuls pendant vingt minutes, ils réussissent à refroidir l'échafaudage qui, s'il n'avait pas été refroidi, se serait plié. C'étaient 500 tonnes qui allaient emporter la cathédrale.

Le réalisateur Jean-Jacques Annaud débute le tournage de son film "Notre-Dame brûle" le 9 mars 2021 dans la cathédrale Saint Etienne de Bourges (Cher). 


Pourquoi avoir choisi la cathédrale de Bourges pour certaines scènes ?

Après avoir visité pratiquement toutes les cathédrales de France, on s'est demandé quel est l'endroit qui non seulement ressemble mieux, mais qui a le lyrisme, la poésie, l'invitation à la spiritualité de Notre-Dame. On a tous voté pour Bourges. A chaque fois qu'on entre dans cette cathédrale il y a l'envie de tourner et c'est franchement magnifique. 

Comment en êtes-vous venu à réaliser ce film ?

Je suis un ami traditionnel du groupe Pathé. Là, c'est Jérôme Seydoux qui m'a demandé si j'étais intéressé par un documentaire. Il m'a donné de la documentation, le soir même j'ai failli l'appeler pour lui dire que j'étais d'accord. Et pour lui dire aussi que ce ne serait pas un documentaire! Je suis incroyablement reconnaissant de pouvoir faire un film luxueux avec des moyens considérables dans une situation qui est extrêmement alarmante. 

Quelle est votre ambition ?

Cela fait plus de cent ans que le cinéma existe, il y a eu tellement de merveilles. Si on ne se casse pas un peu la tête pour faire quelque chose d'un peu plus audacieux, à quoi bon ? Si un feu est bien filmé, on sait que c'est dangereux dans nos tripes. Et puis il y a le grondement, le vrombissement c'est terrifiant, un peu comme celui de la cathédrale qui s'entendait à plusieurs kilomètres. C'est du spectacle et, dans notre cas, sur un fond dramatiquement étonnant, parce que l'on croit savoir, mais on ne sait rien. 

Vous semblez tenir à cette dimension spectaculaire?

Il faut donner envie de retourner dans une grande salle, pour un vrai spectacle de cinéma. (...) La splendeur de la cathédrale de Bourges, c'est de la voir en large, parce que si vous voyez ça sur un téléphone, ça ne fait pas la même impression. Je suis de ceux qui anticipent un renouveau prestigieux.

La route a déjà été longue, semée d’embûches comme toute existence, souvent contournée, presque un labyrinthe. Cependant, j’avais, comme Thésée, mon fil d’Ariane. À moi aussi, il a été confié par amour. L’ai-je toujours tenu ? »

vous aussi, vous avez envie de revoir la cathédrale de Bourges ?



PS (1) : journées du Patrimoine, septembre 2017

https://babone5go2.blogspot.com/2017/09/augustus-les-ultimes-photos.html

https://babone5go2.blogspot.com/2017/09/augustus-le-retour.html


PS (2) j'ai raté la reconstruction d'avant-garde en vitraux !

https://babone5go2.blogspot.com/2019/11/lettre-ouverte-au-general-georgelin.html

https://babone5go2.blogspot.com/2020/07/notre-dame-de-paris-regarde-le-st.html


PS (3) :
c'est l'entreprise Le Bras frères de Jarny qui opère



pour refaire votre cathédrale :

69 Rue Victor Hugo, CS 50093 JARNY Cedex Jarny

Tel:  03 82 33 20 96

Email:   contact@le-bras-freres.fr 

l'entreprise est un peu sur-bookée jusqu'au 15 avril 2024
mais après, elle est cool !

PS (4) : j'avais prédit l'arrivée d'un variant occitan : il faut attendre encore un peu : mais vient de sortir le variant breton ! Il partirait très vite dans les voies respiratoires inférieures, (à cause de ses pattes en crabe) ! L'essentiel pour anticiper la sortie de ces variants devrait consister à maintenir l'effort de vaccination : une fois encore, le label des organismes de certification est "suspendu" : à quoi sert donc cet environnement médical prégnant, si chaque autorisation de vaccin est en permanence remise en cause ? (Trente thromboses en Angleterre pour 9 millions de vaccinés) ! Ce n'est plus le principe de précaution, mais le risque zéro ! Conséquence grave : l'essentiel de la population n'est donc plus protégeable ...?

Le déconfinement le 15 avril parait bien compromis lui aussi ! 

alors, l'OMS ne s'était pas déjà réunie ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire